L’acteur James Cromwell se colle la main dans un Starbucks
Publié

PETAL’acteur James Cromwell se colle la main dans un Starbucks

Le vétéran de Hollywood, vu dans de nombreux films dont «L.A. Confidential» a participé à une action qui demande de supprimer la surtaxe pour le lait végane dans la chaîne de cafés.

par
Michel Pralong
James Cromwell est un acteur qui s’est toujours engagé pour des causes. Végane lui-même, il collabore souvent avec l’association de défense des animaux PETA.

James Cromwell est un acteur qui s’est toujours engagé pour des causes. Végane lui-même, il collabore souvent avec l’association de défense des animaux PETA.

PETA/Facebook

C’est l’un des visages familiers du cinéma américain. James Cromwell a été le fermier de «Babe» le cochon, l’administrateur de la NASA de «Space Cowboys», le président des États-Unis dans «La somme de toutes les peurs», le chauffeur de «The Artist» avec Jean Dujardin et, évidemment, l’inquiétant capitaine de police de «L.A. Confidential». Il joue actuellement dans la série «Succession», où il interprète le frère du magnat de la presse Logan Roy (Brian Cox). Son personnage a d’ailleurs une conscience écologique bien plus poussée que le reste de cette famille sans scrupule.

Cela n’est pas un contre-emploi pour celui qui, dès les années 1960, s’est personnellement engagé dans des combats sociaux, pour la défense des membres des Panthères noires, contre la guerre en Irak, pour la protection de l’environnement et des animaux.

70 centimes en plus pour du lait végane

Mardi, il a mené une action dans un Starbucks de New York. Avec un camarade de l’association PETA, qui défend les animaux, l’acteur de 82 ans s’est assis sur le comptoir du bar à café et s’y est englué la main, méthode de plus en plus couramment utilisée par les activistes afin de ne pas se faire déloger trop vite par la police, comme l’a récemment fait Renovate Switzerland sur des routes suisses.

James Cromwell entendait ainsi manifester contre la surcharge que demande Starbucks pour tous ceux qui veulent du lait végane dans leur café. Proposer une alternative au lait animal ne suffit pas à PETA s’il y a une différence de tarifs. Il faut payer environ 70 centimes de supplément pour avoir du lait d’amandes, de coco, de soja ou d’avoine au lieu de lait animal. L’association dénonce également de mauvais traitements sur les animaux liés à la production de lait.

Ils se sont décollés eux-mêmes

Végane lui-même, James Cromwell est resté une petite demi-heure sur le comptoir, à scander des slogans. La police est intervenue, comme on peut le voir sur le film diffusé sur la page Facebook de PETA, mais s’est contentée de vider le café et d’empêcher d’autres clients d’entrer. Finalement, c’est une membre de PETA qui a aidé l’acteur à se décoller avec un produit, puis ce dernier a libéré à son tour son camarade. Les deux sont sortis sans être inquiétés du Starbucks, mais on ignore si la chaîne les poursuivra.

«Nous respectons le droit de nos clients d’exprimer respectueusement leurs opinions tant que cela ne perturbe pas les opérations de nos magasins», a déclaré un porte-parole de Starbucks cité par CNN. L’entreprise a expliqué que cette demande de lait spécial était taxée comme toute autre demande spéciale (comme une dose supplémentaire d’espresso ou de sirop).

En 2014, James Cromwell s’était enfermé dans une caisse pour demander à Air France de cesser de transporter des singes pour les laboratoires. Il a passé une semaine en prison en 2017 pour avoir bloqué le trafic pour protester contre l’installation d’une centrale électrique et pour avoir ensuite refusé de payer l’amende.

Votre opinion