Pays-Bas – L’aéroport qui se protège avec des porcs
Publié

Pays-BasL’aéroport qui se protège avec des porcs

Aux abords de Schiphol, à Amsterdam, des cochons mangent les betteraves qui attiraient les oies et mettaient en danger les avions.

par
Michel Pralong
Les porcs d’Amsterdam ont consciencieusement fait leur travail et mangé toutes les betteraves près de l’aéroport.

Les porcs d’Amsterdam ont consciencieusement fait leur travail et mangé toutes les betteraves près de l’aéroport.

Aéroport de Schiphol

Les oiseaux sont une menace pour les avions, car ils peuvent heurter le cockpit ou être aspirés par les réacteurs et les endommager. De nombreuses solutions ont été mises en place, comme des faucons pèlerins pour chasser d’autres volatiles ainsi que des dispositifs qui font fuir les rapaces. Deux techniques à ne pas utiliser simultanément.

L’aéroport de Schiphol, à Amsterdam, emploie lui des cochons. Les animaux ne s’attaquent pas aux volatiles mais mangent la nourriture qui les attirait. Sur les terres agricoles voisines des pistes sont en effet cultivées des betteraves à sucre dont notamment les oies sont friandes, raconte le «Guardian». Et une oie qui heurte un avion, c’est dangereux.

565 impacts en un an

Entre novembre 2018 et novembre 2019, il y a eu 565 cas d’impact d’oiseaux sur des avions à Schiphol. Moins par la suite en raison de la diminution du trafic aérien provoqué par la pandémie. Il y a déjà des surveillants d’oiseaux à l’aéroport qui utilisent des lasers ou du bruit pour les éloigner. Mais cela ne suffit pas. C’est pour cela qu’une expérience de six semaines avec 19 cochons amenés sur un terrain de 2 hectares entre deux pistes a été menée.

Elle est terminée et les cochons ont mangé toutes les betteraves qui traînaient encore sur les champs. D’après les premières observations, très peu d’oies ont été vues aux alentours de l’aéroport. On examine dès lors si ce procédé pourrait être étendu l’année prochaine. Mais il faudra beaucoup de ces porcs car les terres agricoles couvrent 2000 hectares.

Votre opinion