Votations fédérales du 15 mai: L’aide au cinéma suisse est toujours en sursis
Publié

Votations fédérales du 15 maiL’aide au cinéma suisse est toujours en sursis

Le deuxième sondage Tamedia/20 minutes montre encore une légère tendance au oui pour obliger les plateformes à investir. Les deux autres objets gardent une avance suffisante à plus de 60%.

par
Eric Felley
Les sondages montrent de quoi se faire quelques frayeurs dans les milieux du cinéma suisse qui défendent le projet.

Les sondages montrent de quoi se faire quelques frayeurs dans les milieux du cinéma suisse qui défendent le projet.

Getty Images

49% d’avis favorables, 47% d’avis défavorables et 4% d’indécis. Tel est le résultat du deuxième sondage Tamedia/20 minutes concernant la modification de la loi sur le cinéma lors des votations fédérales du 15 mai prochain. L’écart se resserre avec les résultats du premier sondage, qui donnaient respectivement 51% d’avis favorables, 44% défavorables et 5% d’indécis. Rappelons que ce texte veut obliger les plateformes de streaming, comme Netflix ou Disney +, à investir 4% de leur chiffre d’affaires réalisés en Suisse dans le cinéma Suisse.

L’opposition vient principalement des sympathisants de l’UDC et du PLR, mais également du Centre et des Verts libéraux. Une grosse différence se fait sentir entre la Suisse romande (61% de oui) et la Suisse alémanique (52% de non). Le sondage montre également un conflit de générations: les moins de 35 ans refusent la proposition à 55%, tandis que les plus de 65 ans l’acceptent à 58%.

Don d’organe: un oui stable

Concernant la modification de la loi sur la transplantation, l’opinion demeure stable avec 62% d’avis favorables, 36% défavorables et 2% d’indécis. On constate un point de plus en faveur du consentement présumé. Les sympathisants de tous les partis y sont majoritairement favorables, sauf à l’UDC qui refuse à 60%. À l’inverse, les donneurs les plus convaincus sont parmi les socialistes avec 75% de soutien. À relever aussi que la Suisse romande est beaucoup plus favorable avec 74% de oui. En Suisse alémanique, le soutien n’est que de 58%. Les moins de 35 ans sont aussi plus ouverts sur la question avec 71% de soutien, contre 56% chez les plus de 65 ans.

Frontex en légère progression

L’augmentation de la participation de la Suisse au corps de garde-frontières européens Frontex est lui en légère hausse avec 62% de oui, 32% de non et toujours 7% d’indécis. Le camp du oui est en légère progression, puisqu’il était à 59% lors du premier sondage. Avec 48% et 47% seulement d’avis favorables, les sympathisants de l’UDC et des Verts sont les plus réticents. Les socialistes, qui avaient participé au référendum, soutiennent à 59%. Les sympathisants du PLR, du Centre et des Verts libéraux sont les plus enthousiastes dans une fourchette de 75 à 80%.

Les votations fédérales du 15 mai 2022

Votre opinion

7 commentaires