Lutte: L’air d’«Anaconda» détourné pour dénoncer la pollution
Actualisé

LutteL’air d’«Anaconda» détourné pour dénoncer la pollution

C'est en musique qu'une rappeuse indienne a décidé de raconter l’histoire d'une région polluée au mercure. Elle s'est inspirée du morceau de Nicki Minaj.

par
Kalina Anguelova

La rappeuse indienne de 27 ans Sofia Ashraf a décidé de s'inspirer de la célèbre chanson «Anaconda» de Nicki Minaj pour dénonce la responsabilité d’une multinationale anglo-néerlandaise dans la pollution au mercure de Kodaikanal (au sud de l’Inde), a rapporté le site elle.fr. Si l'usine Unilever, qui fabriquait des thermomètres, a fermé ses portes en 2001, la zone reste contaminée et aucune aide n'a été apporté aux anciens employés.

Votre opinion