L’alcool restera interdit de vente à la Migros partout en Suisse
Publié

Un résultat «sans appel»L’alcool restera interdit de vente à la Migros partout en Suisse

Migros a dévoilé jeudi les résultats du vote: partout en Suisse, les membres de la coopérative ont refusé d’autoriser la vente d’alcool.

par
Yannick Weber
20min/Matthias Spicher

Dix coopératives régionales, dix fois non. Tel est le résultat de la grande consultation lancée auprès des membres de la coopérative pour autoriser ou non la vente d’alcool, interdite à la Migros depuis 1928. Dans son communiqué, Migros parle d’un vote «sans appel». Plus de 630’000 votes ont été comptabilisés à travers la Suisse.

Si le «non» l’a emporté partout, des différences régionales sont toutefois à noter. La région la plus conservatrice a été la région de Zurich: dans cette coopérative, le «oui» n’a recueilli que 19,7% des voix contre 80,3% de «non». À l’inverse, c’est au Tessin que les votants ont été les moins réfractaires au changement: 44,7% des votants voulaient voir l’alcool dans les rayons et 55,3% n’en voulaient pas. 

Les Romands ont été un peu plus favorables que la moyenne suisse. À Genève, le «oui» a obtenu 35,2%, Migros Vaud a enregistré 31% de «oui» et Migros Valais 39,7%. Quant à la région Neuchâtel-Fribourg, le «oui» n’a recueilli que 26,9% d’adeptes. Bâle, dans laquelle est intégrée le Jura, a dit oui à 23,9%. 

Les résultats dans le détail

Les résultats dans le détail

Migros

Le vote avait presque des allures de votation fédérale. La participation finale s’est élevée à 29%, avec des différences assez minces entre les régions puisque le taux le plus élevé a été enregistré à Lucerne (35%) et le plus faible à Genève (22%), c’est-à-dire à peine 10 à 15% de moins que lors d’un scrutin organisé par la Confédération.

Migros avait illustré sa campagne de votation par la création d’une marque de bière – avec ou sans alcool. Comme promis, la bière «Non» sera lancée et commercialisés partout en Suisse, à partir de l’année prochaine. 

«Pas un produit comme les autres»

Citée dans le communiqué, la présidente de l’administration de la Fédération des coopératives Migros Usrula Nold estime que «Migros reste Migros. Dans ce débat sur la vente d'alcool, les coopératrices et coopérateurs ont manifesté leur attachement à une caractéristique traditionnelle de notre marque.»

Bientôt le vote en ligne

Votre opinion

38 commentaires