Football - L’Algérie prend déjà la porte
Publié

FootballL’Algérie prend déjà la porte

Le tenant du titre a été éliminé dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) après sa défaite contre la Côte d’Ivoire (3-1), jeudi à Douala.

Le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, n’a pas trouvé les bons mots. Son équipe ne poursuivra pas son chemin dans cette CAN 2022.

Le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, n’a pas trouvé les bons mots. Son équipe ne poursuivra pas son chemin dans cette CAN 2022.

AFP

Méconnaissable, l’Algérie de Djamel Belmadi, où Riyad Mahrez a tiré un penalty (60e) sur le poteau, a perdu toute sa magie et finit dernière de son groupe.

Les «Éléphants» étaient bien plus forts, tranquillement vainqueurs sur des buts de Franck Kessié (22e), Ibrahim Sangaré (39e) et Nicolas Pépé (54e) pour remporter la première place du groupe E. Mais un autre géant se dresse sur la route des hommes de Patrice Beaumelle, l’Égypte, pour un 8e de finale le 26 janvier à Douala (17h).

La Guinée équatoriale aussi verra les 8es de finale, grâce à sa victoire contre la Sierra Leone sur un but de Pablot Ganet qui porte encore la signature du génial Iban Salvador, son leader, passeur décisif. Le «Nzalang Nacional» affrontera le vainqueur du groupe F, où la lutte entre le Mali, la Gambie et la Tunisie se dénouera jeudi dans la soirée.

Un tenant du titre bien mal inspiré

L’Algérie n’a rien montré sur la pelouse abimée du stade de Japoma. Son attaque a tout raté, à l’image du retourné manqué de Baghdad Bounedjah ou des simulations de Mohamed Belaïli pour tenter de faire exclure Simon Deli.

La Côte d’Ivoire s’est facilement détachée grâce à une belle passe de Pépé pour Kessié, qui a bien ouvert son pied, puis une tête de Sangaré, très facilement libéré du défaillant marquage algérien.
Une frappe enveloppée de Pépé a enfoncé les «Verts», et Mahrez a manqué le penalty consécutif à une faute de Deli sur Bounedjah (60e).

L’Algérie a seulement réduit le score par Sofiane Bendebka (74e), et mollement poussé dans le dernier quart d’heure.

Sébastien Haller a manqué d’enfoncer les Algériens d’une tête smashée (90e+4), mais son but a été refusé pour hors-jeu.

«On n’a pas su se mettre à la hauteur. C’est tout simplement un échec»

Le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi

Champions d’Afrique en 1990, les «Fennecs» avaient aussi été éliminés au premier tour à la CAN suivante, en 1992 au Sénégal, avec déjà une défaite contre la Côte d’Ivoire (3-0), qui avait terminé championne d’Afrique. Arrivée invaincue au Cameroun, l’Algérie a poussé jusqu’à 35 matches sa série d’invincibilité avant de s’incliner deux fois.

«On n’a pas su se mettre à la hauteur», a admis le sélectionneur Djamel Belmadi au micro de Canal Plus Afrique, parlant «d’échec, tout simplement».

Le prochain grand rendez-vous de la sélection dirigée par Belmadi est en mars pour les barrages de la Coupe du monde, dont le tirage au sort a lieu dimanche à Douala.

Les Comores prochain adversaire du Cameroun

Les Comores sont qualifiées pour les 8es de finale au titre de meilleurs troisièmes, après les résultats de jeudi, et affronteront pour leur première participation à la CAN le Cameroun, pays-hôte, lundi à Yaoundé.

Avec 3 points, les Comores terminent la phase de groupes parmi les quatre meilleurs troisièmes devant le Soudan (1 point) et la Sierra Leone (2 pts).

Les «Coelacanthes» profitent de la défaite de la Sierra Leone contre la Guinée équatoriale (1-0).

Cinq des huitièmes de finale sont connus, en attendant le dénouement dans la soirée de jeudi du groupe F, dont le troisième est sûr de terminer devant le Soudan et la Sierra Leone puisque la Tunisie, actuel 3e, compte déjà 3 points.

Les autres affiches déjà fixées sont Sénégal-Cap-Vert, Burkina Faso-Gabon, Maroc-Malawi et Côte d’Ivoire-Egypte.

(AFP)

Votre opinion