Dopage: «L’AMA n’existe plus»
Publié

Dopage«L’AMA n’existe plus»

L’ancienne athlète paralympique Vicki Aggar vient de démissionner du comité des athlètes de l’AMA. En employant des mots très forts.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

Vicki Aggar n’est peut-être pas une star du sport mondial. Mais la médaillée de bronze en aviron des Jeux paralympiques de Pékin est devenue une voix qui compte dans le monde de la lutte antidopage. Or l’Anglaise a démissionné, jeudi, de son siège à la commission des athlètes de l’AMA en lâchant cette bombe. «J’ai le sentiment que l’AMA n’existe plus.»

Partisane d’une suspension intégrale des athlètes russes, Vicki Aggar dénonce dans un texte le mode de gouvernance de l’institution. «Beaucoup trop de jeux politiques (machinations), beaucoup trop de conflits d’intérêts et d’intérêts personnels nous ont conduits à prendre de mauvaises décisions, à faire des compromis ou à revenir dessus.» En résumé, l’Agence mondiale antidopage n’est plus une autorité de contrôle mais un acteur politique, aux multiples dépendances (CIO, États, etc.)

Deuxième grief, l’Anglaise accuse l’AMA de museler la parole de sa commission des athlètes. «L’AMA a ignoré notre appel de suspendre les athlètes russes des prochains Jeux olympiques et paralympiques si les données du laboratoire de Moscou se révélaient avoir bel et bien été effacées; le tout alors qu’on nous avait promis d’user des sanctions les plus dures. Et l’AMA a ensuite refusé de publier notre prise de position. Elle l’a d’ailleurs fait à de nombreuses reprises ces derniers mois.»

Et Vicki Aggar de conclure sur ce point qui est au cœur de sa démission. «J’ai toujours considéré que les athlètes avaient le droit de s’exprimer de manière «non-filtrée». Maintenir un sportif sous silence est la raison pour laquelle nous continuons à constater autant d’abus dans notre milieu. Cette démarche ne vise qu’un but: entretenir un pouvoir déséquilibré.»

Pour l’instant, l’AMA n’a pas réagi à ces propos qui jettent un sérieux discrédit sur son évolution et son fonctionnement.

Votre opinion