Ski alpin - Lara Gut-Behrami fête ses 30 ans ce mardi
Publié

Ski alpinLara Gut-Behrami fête ses 30 ans ce mardi

À l’occasion de son anniversaire, retour en six dates sur la carrière de la «bombe de Comano».

par
Renaud Tschoumy
Lara Gut le 18 février dernier, après son titre mondial de slalom géant à Cortina d’Ampezzo.

Lara Gut le 18 février dernier, après son titre mondial de slalom géant à Cortina d’Ampezzo.

Freshfocus

27 avril 1991: naissance au Tessin

Naissance de Lara Gut à Sorengo (Tessin). Son père Pauli est Tessinois, sa mère Gabriela est Jurassienne, mais née en Italie. La petite Lara s’illustre dès ses premières années sur les lattes, encadrée par sa famille. Lara commence le ski à Airolo et fait son début dans les compétitions de la FIS le 22 août 2006.

3 février 2008: premier podium de Coupe du monde

Après quatre succès consécutifs en Coupe d’Europe, Lara Gut s’installe définitivement en Coupe du monde. Et elle ne tarde pas à faire parler d’elle: lors de son quatrième départ parmi l'élite mondiale, elle décroche un premier podium lors de la descente de Saint-Moritz, alors qu'elle n'a pas encore 17 ans. Pourtant partie avec le dossard 32, la Suissesse profite de conditions de courses plus favorables et réalise le meilleur temps aux différents intermédiaires d'une descente jusque-là dominée par l'Autrichienne Maria Holaus. Elle semble se diriger vers la victoire, mais chute à la réception du dernier saut, tout en réussissant à franchir la ligne d'arrivée avec le deuxième temps. Elle termine finalement troisième après le parcours sans-faute de la Slovène Tina Maze. La Tessinoise confirme le lendemain en décrochant une cinquième place sur un super-G.

6 février 2009: de l’argent à Val-d’Isère

Victorieuse de sa première épreuve de Coupe du monde en décembre 2008 (un super-G raccourci), Lara Gut se présente en tant qu’outsider aux championnats du monde de Val-d’Isère, en février 2009. Elle n’a pas 18 ans, mais elle frappe deux grands coups. Le 6 février, elle décroche l’argent du super-combiné (battue par Kathrin Zettel). Et trois jours plus tard, elle n’est devancée que par Lindsey Vonn dans la discipline reine, la descente.

20 mars 2016: un gros globe!

Le 20 mars 2016, à Saint-Moritz – encore et toujours… –, Lara Gut remporte le classement général de la Coupe du monde. À la lutte avec Lindsey Vonn durant tout l’hiver, elle profite de la blessure de l’Américaine, lors du super-G de Soldeu pour la dépasser, et remporter ce qui devient son premier gros globe – et le seul à ce jour. Elle est la première Suissesse a cueillir pareil honneur, 21 ans après Vreni Schneider en 1995.

Lara Gut avec son premier et seul gros globe, le 20 mars 2016 à Saint-Moritz.

Lara Gut avec son premier et seul gros globe, le 20 mars 2016 à Saint-Moritz.

Manuel Lopez/freshfocus

11 juillet 2018: mariage avec Valon Behrami

Lara Gut devient Lara Gut-Behrami le 11 juillet 2018 à Lugano. La skieuse épouse en effet l’international suisse de football, Tessinois lui aussi, de six ans son aîné.

Lara Gut a épousé Valon Behrami le 11 juillet 2018 à Lugano.

Lara Gut a épousé Valon Behrami le 11 juillet 2018 à Lugano.

Twitter

18 février 2021: deux fois dorée aux Mondiaux

Lors des Mondiaux de Cortina d’Ampezzo (Italie), Lara Gut-Behrami confirme sa domination de l'hiver en Super-G en remportant le 11 février son premier titre mondial. Sept jours plus tard, elle s'adjuge une deuxième médaille d'or en slalom géant, une discipline dans laquelle elle n'avait plus gagné depuis la course d'ouverture de la saison 2016-2017 à Sölden. Elle devance l’Américaine Mikaela Shiffrin de 2 centièmes de seconde. Elle ajoute une médaille de bronze à sa récolte de Cortina, en s’adjugeant le bronze en descente.

Lara Gut avec sa médaille d’or de géant, le 18 février dernier à Cortina d’Ampezzo.

Lara Gut avec sa médaille d’or de géant, le 18 février dernier à Cortina d’Ampezzo.

Freshfocus

Votre opinion