Ski alpin: Lara Gut-Behrami: «J’ai de la peine à marcher»
Actualisé

Ski alpinLara Gut-Behrami: «J’ai de la peine à marcher»

La Tessinoise a pris la deuxième place de la seconde descente de Crans-Montana malgré de vives douleurs au dos.

par
Ugo Curty
La skieuse de Comano avait le masque des mauvais jours dans l’aire d’arrivée valaisanne.

La skieuse de Comano avait le masque des mauvais jours dans l’aire d’arrivée valaisanne.

AFP

Lara, on vous sent atteinte physiquement…

Je ne sais pas ce que j’ai. Depuis hier déjà, je suis toute bloquée. Le bassin, le dos… J’ai mal partout depuis vendredi. J’ai de la peine à marcher.

Malgré cela, vous êtes apparue en net progrès sur cette seconde descente.

Ça ne va pas bien. Ma progression? Oui, j’ai fait mieux qu’hier. Mais là, en ce moment, ce qui importe, ce sont mes soucis physiques. J’espère qu’on trouvera une solution, que ça disparaisse de la même manière que c’est apparu.

Vous avez aussi souffert en course?

J’ai de la chance que ça se soit bien passé sur la neige, je n’avais pas de douleurs. Mais je le paie après la course. Sur les skis, je retrouve plus de liberté de mouvement. Néanmoins, ce n’est pas exceptionnel de faire des courses comme ça. C’est quand même bien d’obtenir un podium dans ces conditions. J’espère réussir à remettre tout ça en place et commencer à repenser au ski.

Est-ce que vous pourrez prendre le départ du super-G de dimanche?

Vendredi, c’était pire que maintenant (samedi). La saison est longue et la santé est importante. C’est une chose de prendre le départ, mais il faut que cela ait du sens. Je veux donc comprendre pourquoi j’ai mal. Je ne peux pas exiger de mon corps de toujours skier sous antidouleurs.

Votre opinion