Ski alpin: Même «fatiguée», Lara Gut-Behrami impressionne en descente

Actualisé

Ski alpinMême «fatiguée», Lara Gut-Behrami impressionne en descente

Troisième du premier entraînement ce vendredi matin, la Tessinoise a signé le meilleur chrono de la deuxième séance en début d’après-midi. Elle sera favorite de la descente des Mondiaux, samedi (11h).

par
Ugo Curty
(Cortina d'Ampezzo)
Renaud Tschoumy
Troisième ce vendredi matin, Lara Gut-Behrami a signé le meilleur chrono de la deuxième séance d’entraînement en début d’après-midi.

Troisième ce vendredi matin, Lara Gut-Behrami a signé le meilleur chrono de la deuxième séance d’entraînement en début d’après-midi.

Getty Images

Lara Gut-Behrami a montré qu’il faudrait aussi compter avec elle lors de la descente des championnats du monde de Cortina d’Ampezzo, qui aura lieu samedi (premier départ à 11h). Troisième du premier entraînement vendredi matin, à respectivement 0’’67 et 0’’54 des Autrichiennes Mirjam Puchner (1re) et Tamara Tippler (2e), la Tessinoise a mis la pression sur ses adversaires lors de la deuxième séance, en début d’après-midi. Elle a en effet signé le meilleur chrono, avec deux dixièmes d’avance sur Tippler et trois sur Puchner, le tout en se relevant dans le schuss final.

«J’ai dormi quatre ou cinq heures»

De quoi la rendre intouchable pour la descente de samedi? «Ce nest pas si simple que cela, a-t-elle relativisé. À chaque départ, il peut se passer plein de choses. Mon niveau de fatigue est vraiment hyper haut. Jai eu de la peine à m’endormir jeudi soir et je n’ai dormi que quatre ou cinq heures. Je ne me sens dailleurs toujours pas top. Je me réjouis donc de pouvoir récupérer un peu cet après-midi pour la course de samedi. Avec cette longue journée (ndlr: deux entraînements en trois heures), ce n’est pas la préparation idéale.»

Médaillée d’argent il y a deux ans à Are, Corinne Suter a été légèrement en retrait lors des entraînements de vendredi. La détentrice du globe de cristal de la spécialité a toutefois fait légèrement mieux en deuxième session (17e, puis 11e). «Ma médaille d’argent en super-G va m’aider. C’est toujours un avantage de rester sur un bon résultat, pour la confiance aussi.»

Gisin retrouve sa vitesse

Michelle Gisin a montré de belles dispositions sur cette piste: cinquième le matin (+0’’92), elle a signé le huitième temps en début d’après-midi (+0’’66). De quoi vraisemblablement assurer sa sélection pour la course de samedi. Elle était en concurrence pour les deux derniers dossards disponibles avec Priska Nufer (9e et 18e), Jasmine Flury (10e et 16e) et Jasmina Suter (21e et 15e). C’est cette dernière qui a finalement été choisie par les entraîneurs suisses. La Schwytzoise de 25 ans s’élancer avec le numéro deux sur les épaules.

À noter que les Italiennes Marta Bassino et Federica Brignone ont fait l’impasse sur ces deux séances d’entraînement. Elles ne disputeront donc pas la descente de ces championnats du monde «à domicile». Une décision prise avant le début des compétitions selon l’entourage transalpin.

Ton opinion