Ski alpin: Lara Gut-Behrami: «Pour le fair-play, on repassera»
Publié

Ski alpinLara Gut-Behrami: «Pour le fair-play, on repassera»

Lara Gut-Behrami a perdu gros avec l’annulation de la descente mercredi lors des finales de Lenzerheide. À ses yeux, le calendrier privilégie les techniciennes.

par
Ugo Curty
Sylvain Bolt
(Lenzerheide)
La Tessinoise a remporté une nouvelle médaille mais ces quelques grammes de cristal ne sont qu’un lot de consolation.

La Tessinoise a remporté une nouvelle médaille mais ces quelques grammes de cristal ne sont qu’un lot de consolation.

AFP

Lara, cette descente annulée ne fait pas vos affaires…

C’est toujours dommage quand on ne peut pas disputer une épreuve. C’était assez prévisible aujourd’hui. La sécurité doit primer, malgré la pression de devoir terminer les courses prévues au calendrier.

Vous faites une mauvaise opération au niveau du général.

Pour le classement général, j’avais tout l’hiver pour marquer plus de points. Ce serait une excuse de dire que l’annulation de la descente a fait toute la différence. Cinq super-G et neuf slaloms sont prévus l’année prochaine. Au niveau du fair-play, il faudra repasser.

Il y a des chances de vous voir sur des skis de slalom samedi?

Non.

Vous y croyez encore pour ce général?

Franchement, je n’ai jamais pensé à gagner ce grand globe. Je ne vais pas commencer maintenant.

Il vous reste de précieux points à marquer en super-G.

Je me réjouis, je vais tout donner. J’espère que l’épreuve aura lieu. C’est une très belle piste.

Est-ce que c’est plus facile de gagner le général pour une slalomeuse qui a plus de courses que les descendeuses?

Il ne faut pas voir cela comme une polémique entre les spécialistes de la vitesse et celles du slalom. Simplement, si cela s’appelle le globe du général, il faut avoir le même nombre de courses dans toutes les disciplines. Je ne vois pas pourquoi on va finir la saison avec sept descentes et super-G, contre neuf slaloms. Le géant de Semmering n’a pas été récupéré non plus. Ce n’est pas logique.

Est-ce que c’est quelque chose que les athlètes pourraient faire changer en discutant avec la FIS?

Quand on fait des remarques sur le calendrier, on répond toujours aux athlètes que nous ne comprenons pas tous les paramètres qu’il faut prendre en compte. Mais si, quand tu dessines la saison, tu programmes plus de slaloms, alors ça me paraît logique qu’il y en ait plus à la fin de l’hiver… Durant la saison, on sait que les épreuves de vitesse sont plus dépendantes de la météo. C’est aussi beaucoup plus compliqué de récupérer une descente ou un super-G, alors qu’il y a souvent des annulations à cause de la météo. Dans ma carrière, je ne me souviens pas d’avoir vu un seul slalom annulé. À Lenzerheide, il y a un jour de réserve qui aurait pu être utilisé à la place de ce Team Event. Il faudra réfléchir et discuter de tout ça avec la FIS.

Votre opinion