Publié

Ski alpinLara Gut: «Du temps…»

La skieuse tessinoise parle pour la première fois de son accident survenu à St-Moritz.

par
Lara Gut
Sedrik Nemeth

«J'ai toujours aimé la compétition et relever des défis. Plus le challenge était compliqué, plus cela me stimulait. Depuis la victoire au classement général de mars dernier, j’ai ressenti le besoin d’avoir plus de temps; du temps pour me préparer, pour réfléchir, pour me régénérer et surtout assimiler et digérer ce qui était en train de m’arriver.

»J’adore skier. Ce que j’ai la possibilité de faire entre le départ et l’arrivée me comble et, même si je n’ai plus skié depuis plus de trois semaines, le seul fait d’y penser me fait du bien. Les sensations que j’éprouve sur la neige sont indescriptibles et tellement belles.

»Néanmoins, dernièrement tout était devenu «un peu trop». Je me suis retrouvée à courir sans cesse, le rythme était trop frénétique, le temps m’échappait, et j’avais souvent l’impression d’être en retard. Mon instinct me hurlait que ça n’allait pas, d’appuyer sur le bouton «pause» et de reprendre mon souffle. Et c’était aussi mon souhait mais voilà, concrètement, je n’avais pas la solution.

»Je vous ai déjà parlé d’instinct et de confiance. Le 10 février, c’est mon instinct qui a trouvé la solution: je me suis blessée à mon genou gauche. Une solution radicale, qui fait mal et que je ne souhaite à personne. J’ai demandé «du temps» pendant des mois et maintenant mon instinct me l’a donné. Il n’y a pas de malchance dans une blessure. Il y a toujours une raison qui se cache derrière. Le vrai défi est de l’identifier, de la comprendre et de réagir afin de ne pas commettre les mêmes erreurs à l’avenir.

»Je vais prendre le temps nécessaire pour revenir. Je serai heureuse et forte… et j’aurai encore grandi.»

«PS: merci pour tous vos messages et témoignages de soutien!»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!