Publié

SKI ALPINLara Gut remporte le super-G de Lake Louise

La Tessinoise a réalisé le meilleur temps. Elle devance Tina Weirather de 3 centièmes. Elle reprend la tête de la Coupe du monde.

Lara Gut a trouvé la solution à Lake Louise. Sur une piste qui ne lui avait jamais vraiment convenu, la Tessinoise s’est imposée en super-G.

Désarmée les deux jours précédents dans les secteurs de glisse de la descente canadienne (10e et 13e), la skieuse de Comano a profité du super-G pour faire parler sa maîtrise technique. Et prouver ainsi qu’elle n’avait toujours pas d’égal cette saison dans l’art de tailler les courbes, elle qui compte désormais quatre succès en sept courses en ce début d’exercice après ses deux victoires en vitesse à Beaver Creek et celle en géant à Sölden.

Preuve que tout souri actuellement à Lara Gut, elle peut également compter sur le facteur chance. Cela a encore été le cas dimanche, quand elle a franchi la ligne d’arrivée avec une avance minime de trois centièmes sur sa dauphine, la Liechtensteinoise Tina Weirather.

Grâce à cette victoire, Lara Gut a repris la tête au classement général de la Coupe du monde. Une place de no 1 mondial qu’elle avait dû céder samedi à l’Allemande Maria Höfl-Riesch, victorieuse des deux descentes de Lake Louise mais reléguée au 19e rang dimanche en raison d’une grosse faute en fin de parcours.

Autant dire que la Tessinoise débarquera en position de force la semaine prochaine sur ses terres à St-Moritz où, contrairement à Lake Louise, elle a souvent brillé par le passé. Les épreuves grisonnes - un super-G et un géant - sont d’autant plus prometteuses que Lara Gut va devoir défendre son leadership face également à Lindsey Vonn. De retour à la compétition à Lake Louise après une grave blessure au genou en février dernier, l’Américaine a réussi un come-back express en passant de la 40e place vendredi à la 5e dimanche.

En attendant de poursuivre un hiver qui pourrait lui offrir de nombreuses autres satisfactions, Lara Gut a déjà largement dépoussiéré les annales du ski alpin helvétique. Si l’on se tient aux seules disciplines de vitesse, la Tessinoise a déjà glané trois victoires, ce qu’aucune Suissesse n’avait réussi durant la même saison depuis... la Valaisanne Chantal Bournissen lors de l’exercice 1990/1991.

Votre opinion