15.09.2013 à 13:54

Meurtre d'AdelineL’arme du crime? Un couteau suisse

Le violeur multirécidiviste Fabrice A. avait acquis, le matin de son crime, un couteau d’une cinquantaine de francs.

von
Lematin.ch
1 / 14
Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

MARCI BIELECKI/EPA
Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

MARCI BIELECKI/EPA
Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

MARCI BIELECKI/EPA

Trois jours après le drame, le meurtrier d’Adeline, Fabrice A., est toujours en fuite. Le violeur multirécidiviste fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Compte tenu du fait que l’individu avait sur lui une somme d’environ 250 francs, on se dit qu’il ne peut pas «tenir» longtemps.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!