31.07.2020 à 15:26

Défense

L’armée suisse dépense 8 millions pour des mini drones

Afin d’être plus performant en terme de collecte d’informations et de surveillance, Berne va faire l’acquisition d’une flotte d’Indigo 3.

L’entreprise d’armement américaine Lockheed Martin va livrer une flotte de mini-drones du type Indigo 3 à l’armée suisse d’ici fin 2020. Elle a conclu un accord en ce sens avec Armasuisse.

L’achat se monte à huit millions de francs. Des options pour des pièces de rechange, de la formation, une assistance technique ainsi que des équipements supplémentaires pour l’armée suisse sont compris dans le contrat, a précisé Lockheed Martin. Armasuisse a confirmé ces indications vendredi.

Dans une première phase, l’entreprise doit adapter les drones aux besoins de l’armée suisse. L’installation d’un transpondeur avec une fonction de secours, d’un appareil radio et d’un logiciel de contrôle au sol en font partie.

Collecte et surveillance

La première série doit être livrée cette année, le reste quelques mois plus tard. Les Indago 3 doivent renforcer la collecte d’informations et la surveillance au niveau tactique. L’armée pourra y avoir recours pour collecter des données, pour des tâches de recherche, de sauvetage et de récupération, comme pour l’aide en cas de catastrophe.

Selon Lockheed Martin, le drone, d’un poids de 2,3 kilos, peut facilement être transporté dans un sac à dos. Il est opérationnel en trois minutes, facile à manoeuvrer et ne nécessite donc qu’une formation minimale. Le mini drone peut voler 50 minutes et couvrir 10 km. Il supporte des températures de -34 à +49 degrés.

Ces engins doivent équiper l’infanterie et les troupes de sauvetage. Selon le Département fédéral de La Défense (DDPS), les troupes au sol ont un déficit concernant la collecte d’images en zone opérationnelle.

(ats/nxp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!