Suisse: L’armée suisse veut en faire plus pour le climat
Publié

SuisseL’armée suisse veut en faire plus pour le climat

Le Conseil fédéral a présenté ce jeudi ses projets de développement pour l’armée. Un crédit de 2,3 milliards doit être approuvé, notamment pour réduire de 40% les émissions de CO₂ produites par l’armée d’ici à 2030.

par
Comm/JBA
Viola Amherd considère que l’armée peut en faire davantage pour protéger l’environnement.

Viola Amherd considère que l’armée peut en faire davantage pour protéger l’environnement.

Capture d’écran Youtube

L’armée suisse veut réduire d’ici à 2030 les émissions de CO2 d’au moins 40% par rapport à 2001. La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), Viola Amherd, a présenté ce jeudi matin, le message du Conseil fédéral sur l’armée 2021.

«Personnellement, je trouve que c’est très important que l’on nuise le moins possible à l’environnement», a déclaré la conseillère fédérale lors d’une conférence de presse.

«L’armée en a déjà fait beaucoup ces dernières années, notamment dans le développement du photovoltaïque, mais nous avons encore de nombreuses possibilités d’en faire davantage», a-t-elle ajouté, estimant que les efforts de l’armée dans ce domaine n’étaient jusqu’à présent pas assez mis en valeur. «C’est important d’en parler plus.»

Le DDPS prévoit l’assainissement des bâtiments et le renouvellement de la flotte de véhicules militaires pour améliorer l’efficacité énergétique. Par exemple, l’adaptation des infrastructures de commandement des Forces aériennes permettra d’abaisser les émissions annuelles de CO2 de quelque 28 tonnes.

«Réduire l’impact est une chose, mais nous devons veiller à ce que l’armée produise davantage d’énergie renouvelable à l’avenir», a poursuivi Viola Amherd. Il est prévu d’installer des panneaux photovoltaïques sur une surface totale de 18’000 m², répartis sur treize sites. La quantité de courant produite excédera les 2,8 gigawattheures par an, soit la consommation électrique de 650 ménages environ.

Sécurité avant tout

«La mission centrale de l’armée reste la protection de la population», a rappelé la conseillère fédérale. Les investissements sont prévus pour renforcer la cybersécurité, améliorer la communication et moderniser les infrastructures. Un crédit de plus de 420 millions de francs est prévu pour acheter de nouveaux véhicules.

Dans le message sur l’armée 2021, le Conseil fédéral propose aux Chambres fédérales d’adopter des crédits d’engagement à hauteur de 2,3 milliards de francs, toutes ces dépenses étant financées au moyen du budget ordinaire de l’armée.

«Un véritable greenwashing»

Le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) a réagi à la présentation du message sur l'armée 2021. Selon l'organisation, le Conseil fédéral promeut une vision de l’armée en décalage avec les véritables dangers de notre temps.

Sur la question de la protection de l'environnement, le GSsA considère que «l’armée s’adonne à un véritable greenwashing. Les mesures écologiques annoncées pourraient donner l’impression que l’armée s’intéresse à la protection du climat. En réalité, la réduction des émissions prévue est totalement négligeable par rapport aux quelque 200'000 tonnes de CO2 émises chaque année par l’armée.»

Votre opinion

25 commentaires