Football: Larqué: «La situation est ingérable pour Deschamps»

Publié

FootballLarqué: «La situation est ingérable pour Deschamps»

Ancien milieu de Saint-Etienne et de l'équipe de France, aujourd'hui consultant à RMC, Jean-Michel Larqué donne son avis sur la nouvelle affaire qui secoue le football français.

par
Renaud Tschoumy
Jean-Michel Larqué: «En foot, il y a beaucoup, beaucoup d'argent manipulé par de jeunes garçons malléables, parfois innocents et souvent ignorants.»

Jean-Michel Larqué: «En foot, il y a beaucoup, beaucoup d'argent manipulé par de jeunes garçons malléables, parfois innocents et souvent ignorants.»

AFP

Avec la mise en examen de Karim Benzema dans l'affaire de la «sextape» de Mathieu Valbuena, le football français se retrouve une nouvelle fois embarqué dans un feuilleton dont il se serait bien passé, à sept mois de son Euro. Ancien milieu de terrain de Saint-Etienne et de l'équipe de France, aujourd'hui consultant à RMC, Jean-Michel Larqué donne son avis.

1. «Ce n'est pas propre au football, mais à l'argent»

«Ce genre d'affaires n'est pas pas propre au monde du foot, mais aux milieux dans lesquels il y a de l'argent. Or, en foot, il y a beaucoup, beaucoup d'argent manipulé par de jeunes garçons malléables, parfois innocents et souvent ignorants. L'affaire Zahia, pour laquelle Benzema, déjà, et Ribéry avaient payé les pots cassés, en était un premier exemple.»

2. «Trop de footballeurs ne savent pas s'entourer»

«Trop de footballeurs n'ont pas suffisamment d'intelligence pour se rendre compte de la moralité –  ou de l'absence de moralité – de leur entourage. Je dis cela sans porter de jugement, c'est un constat. Certains ne savent pas faire le tri autour d'eux, et deviennent rapidement des cibles.»

3. «J'ai bien peur que le mal ne soit déjà fait»

«Quel que soit le résultat de l'enquête, j'ai bien peur que le mal ne soit déjà fait. On parle de gardes à vue, de mise en examen: cela, le public ne l'oubliera pas. Au niveau du management, la situation sera ingérable pour le sélectionneur Didier Deschamps, qui a eu jeudi des circonstances atténuante pour ne convoquer ni Benzema (blessé) ni Valbuena (pas en grande forme)

4. «Il faut se préparer à devoir faire sans Benzema»

«En admettant le principe que Benzema et Valbuena ne seront pas convoqués pour l'Euro, c'est l'absence de Benzema qui m'inquiète le plus pour les Bleus. Même s'il est est parfois irritant, je crains qu'on ne puisse pas trouver mieux que lui à son poste, en sept mois seulement. Je suis peut-être un oiseau de mauvais augure, mais il faut se préparer à devoir composer sans Benzema.»

Ton opinion