Publié

Hockey sur glaceL’arrêt improbable du gardien de Nashville

Pekka Rinne, le portier des Prédateurs, a sauvé son équipe grâce à un incroyable réflexe et au manche de sa canne.

par
LeMatin.ch

Les Prédateurs de Nashville, qui se sont imposés 2-1 à Winnipeg, ont nivelé une série d’une impressionnante intensité contre les Jets (2-2).

Dans cet acte IV de la demi-finale de l’Association de l’Ouest, on a décelé trois surprises.

D’abord, la titularisation du défenseur bernois Yannick Weber, qui s’est habillé pour la première fois des séries printanières 2018 et qui a rendu une carte de +1.

Ensuite, la mise au placard de Kevin Fiala. Peter Laviolette a envoyé Scott Hartnell à sa place dans la mêlée. Après le match, le coach expliquera avoir fait ce choix pour avoir «plus d'expérience, de taille et de présence physique» dans son alignement. «C'était ce que nous recherchions», a-t-il insisté.

Comme un entraîneur qui gagne est un entraîneur qui a raison, Laviolette a donc eu raison…

Enfin, durant la première période, alors que les Jets pressaient dans la zone défensive des Preds, Pekka Rinne a réalisé l’arrêt le plus improbable des play-off 2018.

Coup de bol? Coup de génie? Toujours est-il que le gardien finlandais a volé un but à Josh Morrissey alors que le score était de 0-0. Et qu’il ne traitera plus jamais un adversaire de manche. Parce que, pour lui, un manche est un objet fort précieux.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!