Actualisé

CinémaLe réalisateur Lars von Trier, primé à Cannes, a Parkinson

Le cinéaste danois de 66 ans, Palme d’or en 2000 pour son film «Dancer in the Dark», est atteint de la maladie neuro- dégénérative. Il est en bonne forme, a assuré lundi sa société de production.

Le réalisateur, photographié ici en 2011 lors de la présentation de son film «Melancholia» au Festival de Cannes, est l’auteur d’une œuvre controversée qui inclut des films comme «Breaking the Waves», «Les Idiots» et «Dogville».

Le réalisateur, photographié ici en 2011 lors de la présentation de son film «Melancholia» au Festival de Cannes, est l’auteur d’une œuvre controversée qui inclut des films comme «Breaking the Waves», «Les Idiots» et «Dogville».

AFP

Le réalisateur danois Lars von Trier est atteint de la maladie de Parkinson, a annoncé lundi sa société de production. «Lars est en bonne forme et est traité pour ses symptômes», a indiqué Zentropa dans un communiqué.

À l’initiative du «Dogme» qui prône un cinéma en prise directe avec le réel, le Danois de 66 ans est attendu pour «The Kingdom Exodus», le troisième opus de sa série «L’hôpital et ses fantômes», dont la sortie est prévue d’ici à la fin de l’année dans le royaume scandinave. La société de production a précisé qu’il finirait cette nouvelle saison «comme prévu».

Un cinéma provocateur

Poids lourd du cinéma danois, Lars von Trier est une personnalité controversée connue pour des films provocateurs et à la violence parfois insoutenable. Il a notamment réalisé «Melancholia», «Nymphomaniac» et «The House that Jack Built» et a reçu la Palme d’or à Cannes en 2000 pour son film «Dancer in the Dark», avec Catherine Deneuve et la chanteuse Björk dans les rôles principaux.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire