Football: L’Atalanta Bergame rejoint Naples en tête de la Serie A, la Juve se rassure

Actualisé

FootballL’Atalanta Bergame rejoint Naples en tête de la Serie A, la Juve se rassure

La «Dea» s’est contentée d’une courte victoire contre la Fiorentina (1-0) pour revenir à hauteur des Napolitains au sommet du Championnat d’Italie. Les Bianconeri se donnent de l’air en giflant Bologne (3-0).

Ademola Lookman (au centre), félicité par ses coéquipiers, a inscrit un but salvateur pour la «Dea».

Ademola Lookman (au centre), félicité par ses coéquipiers, a inscrit un but salvateur pour la «Dea».

AFP

L’Atalanta Bergame a rejoint Naples en tête de la Serie A grâce à sa victoire à domicile sur la Fiorentina (1-0), dimanche lors de la 8e journée, profitant de la panne de confiance d’une Viola engluée en milieu de classement.

Après une première mi-temps très équilibrée, l’équipe de Gian Piero Gasperini a accéléré pour ouvrir logiquement la marque sur un débordement astucieux de Luis Muriel, conclu de près par l’international nigérian Ademola Lookman (59e). Joakim Maehle (67e) puis Lookman, de nouveau (71e), ont gâché deux belles occasions de mettre à l’abri la «Dea». Elle a tremblé jusqu’au bout mais su conserver son court avantage grâce à son gardien Marco Sportiello, vigilant.

L’Atalanta, en reconstruction cette saison dans un style moins flamboyant mais plus solide, rejoint ainsi à la première place Naples, vainqueur samedi du Torino (3-1). Le duo, constitué des deux seuls clubs encore invaincus, compte trois points d’avance sur la Lazio Rome et l’AC Milan et quatre sur l’Udinese (5e), qui se déplacera lundi à Vérone (18e) en clôture de ce huitième acte. La Fiorentina reste de son côté dans les turbulences, avec seulement deux victoires cette saison, une seule lors des sept derniers matches (pour trois nuls et trois défaites). La Viola recule à la 11e place, à onze points de son adversaire du jour.

La Juve portée par ses attaquants

En soirée, la Juventus Turin s'est rassurée aux dépens du mal classé Bologne (3-0). Le premier succès des Bianconeri depuis plus d'un mois, obtenu grâce à la verve retrouvée de ses attaquants. Le Serbe Filip Kostic, arrivé cet été de Francfort, a ouvert la marque en inscrivant son premier but d'un joli tir croisé (24e). Son compatriote Dusan Vlahovic a doublé la mise d'une tête autoritaire pour signer son cinquième but en championnat et mettre fin à une disette de quatre semaines (59e). Puis le Polonais Arkadiusz Milik a scellé cette victoire aux allures de sursaut d'une frappe puissante sous la barre (62e), après avoir déjà été à l'origine du premier grâce à une récupération digne d'un milieu défensif. 

Après deux nuls et une défaite en championnat, et deux autres revers en Ligue des champions contre le PSG (1-2) et Benfica (1-2), cette victoire permet aux Bianconeri de tourner la page d'un mois de septembre calamiteux. Même s'ils restent encore assez loin des premiers en championnat, 7es à 7 points des coleaders Naples et l'Atalanta Bergame. 

La Juve s'est montrée appliquée, échappant aux sautes de concentration ayant plombé son début de saison. À confirmer samedi prochain à San Siro contre l'AC Milan (4e), toujours sans Angel Di Maria, suspendu pour deux matches. 

Thiago Motta concède sa deuxième défaite en deux matches sur le banc de Bologne, désormais 17e et premier non relégable. Les Rossoblù peuvent plonger dans la zone rouge lundi en cas de succès de l'Hellas Vérone (18e) sur l'Udinese (5e), en clôture de la 8e journée.

Parmi les matches de l’après-midi, à noter le nul obtenu par la Cremonese de Charles Pickel à Lecce (1-1).

(AFP)

Ton opinion