L’ATE réclame une limitation drastique de la vitesse sur les autoroutes

Publié

Crise énergétiqueL’ATE «exige» de limiter à 100 km/h la vitesse sur les autoroutes

Pour l’Association Transports et Environnement, une réduction de la vitesse sur les autoroutes permettrait «d’économiser immédiatement de l’énergie».

Réduire la vitesse aurait aussi un impact sur les émissions de CO₂.

Réduire la vitesse aurait aussi un impact sur les émissions de CO₂.

AFP

Alors que le Conseil fédéral a décidé vendredi de libérer totalement des réserves obligatoires d’huiles minérales, d’essence, de diesel, de mazout et de kérosène, pour assurer un approvisionnement en produits pétroliers, l’Association Transports et Environnement (ATE) «réclame d’urgence une vitesse de 100 km/h sur les autoroutes, afin d’économiser immédiatement de l’énergie».

Comme elle l’explique dans un communiqué de presse, paru ce mardi, «une réduction de la vitesse maximale sur les autoroutes pourrait réduire considérablement les besoins en carburant du trafic, avec un effet immédiat». En conséquence, les réserves de carburants seraient préservées et «la probabilité d’une pénurie serait réduite». Autre effet positif: les émissions de CO₂ seraient réduites, poursuit l’ATE.

«Économiser l’énergie dans la mobilité»

L’ATE en profite aussi pour «appeler la population à économiser l’énergie dans la mobilité». Elle recommande notamment de renoncer à se déplacer en voiture quand ce n’est pas urgent et de privilégier les transports publics. Elle rappelle aussi qu’«une conduite efficace sur le plan énergétique permet de réduire la consommation de carburant de 15%». L’association invite enfin à parcourir «si possible» les distances les plus courtes à pied ou à vélo.

(comm/aze)

Ton opinion

146 commentaires