Actualisé 28.05.2019 à 17:49

ParisLaura et David «bafouent la mémoire» de Johnny

Dans un communiqué, l'avocat de Laeticia Hallyday, qui a annoncé faire appel de la décision du tribunal de Nanterre, s'en prend très violemment aux deux aînés du rockeur.

par
Le Matin
1 / 92
Les enfants aînés du rockeur français Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday avec Laeticia Hallyday.

Les enfants aînés du rockeur français Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday avec Laeticia Hallyday.

AFP
Johnny Hallyday et David Hallyday sur un plateau de TV.

Johnny Hallyday et David Hallyday sur un plateau de TV.

AFP
David Hallyday ci-contre avec sa demi-soeur Laura Smet lors de l'enterrement de leur père.

David Hallyday ci-contre avec sa demi-soeur Laura Smet lors de l'enterrement de leur père.

AFP

Après que le tribunal a estimé ce mardi être compétent pour trancher la question de l’héritage de Johnny Hallyday, les déclarations ne cessent de se multiplier. Me Ardavan Amir-Aslani, avocat de Laeticia Hallyday, a écrit un communiqué à ce sujet et il n'a pas pris de gants avec les deux enfants les plus âgés du rockeur. Il accuse même Laura Smet et David Hallyday de salir la mémoire de l'artiste.

«Depuis plus d'un an, Laura et David Smet ont décidé de mener des actions très agressives envers ma cliente et ses filles, tant sur le plan judiciaire que médiatique, en France et aux Etats-Unis, au nom d’intérêts purement financiers, sans se soucier de bafouer sur la place publique la mémoire de leur père et de remettre en cause ses choix», a dénoncé l’avocat.

Me Amir-Aslani se dit également «surpris» par la décision du tribunal de Nanterre «au regard des éléments extrêmement probants fournis pour démontrer la matérialité de la résidence habituelle de Johnny Hallyday à Los Angeles depuis 2007 et son intention d'y fixer le centre permanent de ses intérêts familiaux et professionnels».

En 2007, il domiciliait encore en Suisse

Si Laeticia Hallyday a fait valoir lors de l'audience fin mars qu'elle et son défunt mari avaient élu résidence à Los Angeles depuis 2007, le tribunal a relevé qu'à la même date «Johnny Hallyday se disait résident suisse». Dans un testament daté du 9 mai 2007 «il se domiciliait à Gstaad» et entendait que sa succession «soit liquidée entièrement et exclusivement selon le droit suisse.»

Dans un autre document, un contrat de mariage signé en 2011, Johnny et Laeticia Hallyday indiquaient également être domiciliés à Gstaad, depuis novembre 2006. Or «il n'est pas possible de se dire résident Suisse et de vivre dans un autre pays, autrement qu'en infraction de la législation», précise le tribunal.

En outre, selon un décompte effectué par David Hallyday grâce à la fonction géolocalisation du compte Instagram des époux Smet, Johnny Hallyday a été présent en France 151 jours en 2015 et 168 jours en 2016. «En 2017, il est constant que Johnny Hallyday est resté sur le sol français les huit mois» précédant son décès.

La star a conservé «jusqu'au bout, un mode de vie tout à la fois itinérant et bohème, mais surtout très français, qui l'amenait à vivre de façon habituelle, en France», a encore précisé le tribunal.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!