Publié

FOOTBALLLaurent Roussey:«Des attitudes individuelles à corriger»

Avant d’aller affronter GC dimanche, l’entraîneur du LS fait le point sur l’état physique de son groupe et pointe du doigt ce qu’il doit corriger.

par
Guillaume Massonnet
Laurent Roussey est revenu sur la trêve internationale.

Laurent Roussey est revenu sur la trêve internationale.

Keystone

Laurent Roussey, quel est le bilan de ces deux semaines de trêve internationale ?

Ce temps d’arrêt est toujours important. J’espérais le retour de plusieurs blessés dans l’effectif. Malheureusement ils ne sont pas revenus assez vite et cela a affecté nos séances d’entraînement, puisque nous étions parfois seulement 9 ou 10 joueurs sur les terrains. Au final, cette trêve a donc été plus importante pour l’unité du vestiaire que pour les automatismes trouvés sur le terrain.

On s’étonne du nombre de blessures de votre effectif. Quelle en est la raison ?

C’est très difficile de pointer les causes de ces blessures et ce n’est d’ailleurs pas le moment de le faire. Notre but principal, à l’heure actuelle, consiste à ce que les joueurs se fassent soigner dans les meilleures conditions possibles afin qu’ils puissent rapidement retrouver la pelouse.

Vous affrontez GC dimanche. Que craignez-vous particulièrement chez les Zurichois ?

Si on a travaillé sur la vidéo pendant 50 minutes, ce matin, ce n’est pas seulement en vue du match de dimanche mais pour corriger des attitudes qui nous minent depuis le début de championnat. Sur au moins 90% des buts que nous encaissons, notre bloc défensif est en place. Nous sommes même souvent en supériorité numérique. Il s’agit donc surtout d’attitudes individuelles à corriger. Nous allons donc tout mettre en œuvre pour réduire au maximum ces oublis qui ont provoqué notre situation au classement.

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez compter sur le retour de Yaya Banana ; lequel a fait beaucoup de bien à l’équipe lors de ses 3 apparitions.

Oui effectivement. Yaya a de grandes ambitions, notamment jouer la Coupe du monde avec le Cameroun. C’est un joueur qui déteste perdre et possède une expérience bien plus importante que beaucoup de ses coéquipiers. Tout cela fait de lui un leader naturel et le pilier défensif qui peut nous aider à redresser la tête.

Votre opinion