Hockey sur glace: Lausanne a fini par se faire respecter
Publié

Hockey sur glaceLausanne a fini par se faire respecter

Le LHC s’est débarrassé de Langnau lors de l’acte VII des quarts de finale (8-1). Il devra hausser le ton dès mardi soir, face à Zoug.

par
Grégory Beaud
Lausanne

«Un petit pas pour un club normal, un pas de géant pour le LHC» Puisque la qualification est historique pour les Vaudois, n’ayons pas peur d’utiliser une comparaison à la hauteur. Car oui, jamais les Lions de Malley (1.0 ou 2.0) n’avaient franchi un tour de play-off. Et cette victoire finalement compliquée face aux Emmentalois (4-3 dans la série) a été fêtée comme il se doit par tout un public dont la patience a été mise à rude épreuve par les défaites lors des actes V et VI, en cours de semaine.

Hier par contre, le suspense a été rapidement tué par deux actions de Dustin Jeffrey (8e) et Ronalds Kenins (10e). Contraints d’ouvrir le jeu pour tenter de revenir au score, les hommes de Heinz Ehlers se sont systématiquement fait prendre de vitesse par un LHC en pleine confiance. Jamais aussi solide que lorsqu’elle a le vent dans le dos, l’équipe de Ville Peltonen a ensuite déroulé son jeu avec à des visiteurs qui n’avaient tout simplement plus les ressources pour revenir au score.

Comme un grand

Souvent traumatisé par des matches VII perdus, le LHC a, cette fois-ci, profité de son statut de favori pour s’imposer. Contrairement aux défaites subies tant à Zurich (2014) que Berne (2015), le club vaudois a cette fois-ci été serein. Comme la grande équipe qu’il aspire à être dans un futur, si possible, proche. Hier, en tout cas, Lausanne s’est comporté en tant que tel.

Entre deux buts, les Lausannois ont toutefois dû faire face à un problème de santé. Dustin Jeffrey, auteur de l’ouverture du score, n’est plus réapparu sur la glace à compter de la seconde période. Version officielle: «No comment», évidemment. Le joueur de centre canadien semblait gêné au bas du corps (cuisse?) lors de sa dernière apparition sur la glace en fin de période initiale.

Énergie gaspillée

Cela va sans dire qu’une absence substantielle serait un coup dur pour l’effectif lausannois. S’il n’a pas connu une série de tout repos face aux Emmentalois, Jeffrey est capable à tout moment de donner la passe qui fait la différence ou de marquer un but capital, comme ce fut le cas hier encore sur le 1-0. Si Lausanne veut décrocher la lune, il aura besoin de son meilleur compteur. Surtout face à l’armada zougoise si impressionnante en quarts face à Lugano (4-0).

Car l’énergie gaspillée depuis jeudi pourrait coûter cher tôt ou tard. Au lieu de clore le chapitre mardi passé à la maison, le LHC s’est embourbé jusqu’à ce samedi. Pendant ce temps, Lino Martschini & Cie regardaient les matches à la télévision. Et comme il paraît que ce sont ces petits détails qui font la différence… Reste à espérer que Lausanne profite de la confiance emmagasinée hier soir pour prendre les Zougois à la gorge. Mais ça c’est une autre histoire.

Lausanne - Langnau 8-1 (2-0 4-0 2-1)

Malley 2.0, 6700 spectateurs (guichets fermés).

Arbitres: MM. Hebeisen, Salonen; Castelli, Fuchs.

Buts: 8e Jeffrey (Vermin/4c5) 1-0, 10e Kenins (Grossmann/5c4) 2-0, 30e Emmerton (Leone) 3-0, 31e In-Albon (Moy, Kenins) 4-0, 35e Froidevaux (Kenins) 5-0, 39e Bertschy (Genazzi/5c4) 6-0, 51e Vermin 7-0, 56e Pesonen (P. Berger) 7-1, 58e Antonietti (Frick) 8-1.

Lausanne: Zurkirchen; Junland, Genazzi; Lindbohm, Frick; Trutmann, Grossmann; Nodari; Bertschy, Jeffrey, Vermin; Moy, Emmerton, Kenins; Zangger, Froidevaux, Leone; Antonietti, In-Albon, Herren; Traber.

Langnau: Ciaccio (41e Ostlund); Glauser, Leeger; Erni, Lardi; Cadonau, Huguenin; Kindschi; Elo, Gagnon, Dostoinov; DiDomenico, P. Berger, Pesonen; Kuonen, Diem, Neukom; Rüegsegger, Randegger, N. Berger; Gerber.

Notes: Lausanne sans Mitchell (blessé), Borlat, Schelling, Barbero, Partanen ni Roberts (surnuméraires). Langnau sans Punnenovs, Blaser, Johansson, Gustafsson (blessés) ni Giliati (surnuméraire). Tirs sur le poteau: 21e Frick, 28e Junland.

Pénalités: 7x2’ + 2x10’ (38e Junland, 50e Grossmann) contre Lausanne; 7x2’ + 2x10’ (38e DiDomenico, 50e Glauser) contre Langnau.

28 arrêts

Hésitant mardi et jeudi, Sandro Zurkirchen a été parfait lors de ce dernier match. Le gardien de Lausanne a arrêté 28 tirs sur 29 et, plus important encore, a été solide en début de match lors de la seule poussée de Langnau.

Votre opinion