Football – Lausanne aura fait douter YB jusqu’au bout
Publié

FootballLausanne aura fait douter YB jusqu’au bout

Dominateur pendant une mi-temps au Wankdorf, le LS est revenu deux fois au score face aux Bernois, avant de céder à la 82e (3-2). Encourageant.


Felix Mambimbi et Miralem Sulejmani mettent sous pression Trazie Thomas. 


Felix Mambimbi et Miralem Sulejmani mettent sous pression Trazie Thomas.

Claudio De Capitani/freshfocus

Ils étaient déjà des centaines, sans doute des milliers à sagglutiner aux abords du Wankdorf bien plus d’une heure avant que les hostilités ne commencent. Pour faire le match en avance, boire un verre, rêver en jaune et noir. Que ce soit en Ligue des champions contre les grands d’Europe ou en championnat contre le «petit» Lausanne-Sport, Young Boys génère plus que jamais de l’émotion. Tant mieux pour le football suisse.

Ils seront 24’000 à pénétrer dans l’arène quelques minutes plus tard. Pour se rendre compte que la rencontre du jour ne serait pas beaucoup plus simple que celle du milieu de semaine face à Villarreal. Lausanne va mieux, et pas uniquement parce qu’il a obtenu sa première victoire de la saison face à Grasshopper.

Les Vaudois se sont d’abord sabordés dans les règles samedi. L’ouverture du score de Silvan Hefti est tombée sur un immense coup du sort? D’accord, mais elle a surtout suivi une multitude d’imprécisions du milieu de terrain lausannois. Les prémices d’un constat intéressant: pendant une mi-temps, l’entrejeu bleu et blanc a possédé les clefs du match. Lorsqu’il s’est trompé, il l’a payé. Lorsqu’il a brillé, il en a été récompensé.

Première période canon

Si bien que c’est quand Trazié Thomas s’est arraché pour conserver un ballon, à l’occasion d’une belle séquence de possession, que le LS a pu égaliser (32e). Bon travail préparatoire de Cameron Puertas, finition soignée de Zeki Amdouni. Il y avait peut-être un peu de fatigue dans les jambes bernoises, mais la première mi-temps des visiteurs mérite des louanges.

La donne a ensuite passablement changé. La troupe d’Ilija Borenovic a dû frapper en contre face à la montée en puissance d’YB. Le schéma a parfois fonctionné, même si la pression du quadruple champion en titre a fini par devenir étouffante. Jusqu’à cette fin de match complètement folle.

Fabian Rieder a redonné l’avantage au club de la capitale (76e), Lausanne a répondu dans la foulée sur penalty (Stjepan Kukuruzovic, 80e) et l’inévitable Christian Fassnacht a eu le dernier mot (82e, 3-2). On regrettera la passivité de Toichi Suzuki, tout juste entré en jeu, sur le coup. Suivant la vision des choses, le LS aurait mérité un point. Mais il existe des matches nuls bien plus infamant que cette défaite.

Young Boys - Lausanne-Sport 3-2 (1-1)

Wankdorf, 24’033 spectateurs.

Arbitre: Lukas Fähndrich.

Buts: 13e Hefti 1-0; 32e Amdouni 1-1; 76e Rieder 2-1; 80e Kukuruzovic, pen. 2-2; 82e Fassnacht 3-2.

YB: von Ballmoos; Hefti, Camara, Lauper, Garcia; Fassnacht, Aebischer (73e Rieder), Sierro, Sulejmani (46e Elia); Mambimbi (73e Ngamaleu), Siebatcheu (46e Kanga). Entraîneur: David Wagner.

LS: Diaw; Zohouri, Grippo, Monteiro, Husic (88e George); Mahou (74e Ouattara), Thomas, Puertas, Kukuruzovic (88e Barès), Coyle (81e Suzuki); Amdouni. Entraîneur: Ilija Borenovic.

Avertissements: Zohouri (33e, jeu dangereux), Husic (34e, antijeu), Puertas (66e, jeu dur), Ngamaleu (90e, antijeu).

(Sport-Center)

Votre opinion