La Quéquetterie: Lausanne aura ses «quéquettes» et «foufounes» sucrées
Publié

La QuéquetterieLausanne aura ses «quéquettes» et «foufounes» sucrées

Une enseigne française qui a parfois fait polémique veut ouvrir des succursales en Suisse.

par
R.M.
1 / 3
La Quéquetterie propose des pâtisseries en forme de pénis et de vulve.

La Quéquetterie propose des pâtisseries en forme de pénis et de vulve.

Instagram/Quéquetterie
Ces «foufounes» et «quéquette» sont réalisées à partir d’une pâte à pancake.

Ces «foufounes» et «quéquette» sont réalisées à partir d’une pâte à pancake.

Instagram/Quéquetterie
Les créations se nomment «Happy Bite Day», «Sexy Coconut» ou encore «Sugar Daddy».

Les créations se nomment «Happy Bite Day», «Sexy Coconut» ou encore «Sugar Daddy».

Instagram/Quéquetterie

L’enseigne La Quéquetterie est habituée à faire le buzz. Dans ses magasins on vend en effet des pancakes en forme de «quéquette» et de «foufoune», répondant au nom de «Happy Bite Day», «Sexy Coconut» ou «Sugar Daddy». Or voilà que l’enseigne qui a déjà des magasins à Paris, Montpellier, Toulouse ou Lille va prochainement en ouvrir un à Lausanne.

«Nous avons repéré plusieurs locaux à Lausanne et sommes en discussion», explique à «24 heures» Taziana Jurdi, directrice de l’enseigne née en 2020. «La signature d’un bail pour l’un de ces espaces est imminente. Nous visons à terme l’ouverture de plusieurs succursales en Suisse.»

Reste à savoir comment les Lausannois accueilleront ces pâtisseries coquines. Les Quéquetteries semblent avoir généralement été très bien accueillies. Mais comme nous le relations en décembre dernier, ça n’avait pas été le cas à Angers, où l’ouverture d’un magasin non loin d’une église avait heurté certains habitants. Une pétition intitulée «Protégez nos enfants de la pornographie» avait même été lancée en ligne.

Taziana Jurdi a cependant toujours affirmé que ses pâtisseries n’ont rien d’obscène ni de vulgaire. Pour elle il s’agit d’un «concept rigolo qui apporte de la bonne humeur».

Votre opinion