Procès - Lausanne: condamné pour un faux braquage
Publié

ProcèsLausanne: condamné pour un faux braquage

Un étudiant avait tourné une fausse attaque d’une épicerie pour un clip musical.

Le faux braquage avait eu lieu en août 2020 à Lausanne.

Le faux braquage avait eu lieu en août 2020 à Lausanne.

Facebook/police de Lausanne

En août 2020 à Lausanne, un témoin a alerté les forces de l’ordre pour un braquage en cours dans une épicerie. Quatre patrouilles de police et deux policiers à moto étaient arrivés «ventre à terre» et étaient tombés sur deux voleurs encagoulés qui sortaient du magasin, relate «24 heures». Les deux hommes avaient été arrêtés sans avoir opposé de résistance. Et pour cause: il s’agissait d’un faux braquage… Et l’étudiant à son origine vient d’être jugé et condamné.

Les hommes interpellés tournaient en fait ce jour-là un clip musical. L’organisateur s’était entendu avec le gérant du magasin mais n’avait pas demandé l’autorisation de la ville de Lausanne. Première erreur. Ensuite, pour que l’attaque paraisse réaliste, il avait acheté une imitation d’un Dan Wesson 6-66 sur les réseaux sociaux. Seconde erreur: même si le pistolet était factice, il s’agit d’une violation de la loi fédérale sur les armes.

Au final le procureur a estimé que l’intention de l’étudiant était bonne: avec son clip il voulait dénoncer les méfaits de la délinquance. Mais le jeune homme a écopé d’une amende de 700 francs pour infraction à la loi sur les armes et pour avoir agi sans autorisation. La justice a souligné que des patrouilles avaient été mobilisées en urgence et qu’au final il y a tout de même eu un risque qu’un agent ouvre le feu et que le tournage vire au drame.

(R.M.)

Votre opinion