Hockey sur glace – Lausanne est passé au travers
Publié

Hockey sur glaceLausanne est passé au travers

Pour leur retour à la compétition, les Lions ont été fessés par Lugano, samedi soir (8-4). Réaction attendue dimanche à Zurich.

par
Jérôme Reynard
Yannick Herren en action à la Vaudoise Arena.

Yannick Herren en action à la Vaudoise Arena.

freshfocus

Le LHC lançait samedi soir contre Lugano le bloc intermédiaire de sa saison. Un bloc durant lequel il compte bien se rapprocher du top 6 de National League, mais surtout monter en puissance et trouver de la constance, après une première partie de championnat des plus irrégulières.

L’indisponibilité de Tobias Stephan (six semaines au minimum) est certes un coup dur. À ce propos, Lausanne verrait d’un bon œil l’arrivée immédiate d’Ivars Punnenovs (et le départ de Luca Boltshauser à Langnau en contrepartie), de toute manière dans les tuyaux pour l’été prochain. Mais il doit encore convaincre le clan emmentalois.

Alignement offensif

Pour le reste, les Lions avaient profité de leurs deux semaines de pause pour recharger leurs batteries, travailler leurs automatismes et récupérer deux atouts offensifs (Cory Emmerton et Jason Fuchs; deux joueurs de centre), donc une certaine profondeur dans leur alignement. Le tout, en trouvant une solution pour se séparer du Canadien Phil Varone (Berne), en difficulté.

Face à Lugano, John Fust avait opté pour une équipe offensive, avec trois attaquants étrangers et le défenseur québécois Mark Barberio en tribunes, malgré l’absence d’Aurélien Marti. Le message était clair: il faut désormais aller de l’avant.

Mais Lausanne est passé au travers. Manque de rythme, là où les Tessinois avaient remporté un derby face à Ambri la veille? Toujours est-il que les Lions ne sont pas du tout entrés dans leur rencontre, à l’image de leurs renforts importés, à l’origine des deux premières réussites luganaises, inscrites en supériorité numérique (pénalités pour Frolik à la 10e, puis pour Sekac à la 17e).

À Zurich dimanche

Les situations spéciales, parlons-en. Car le 12e box play de la Ligue () encaissera encore le No 3 en infériorité numérique (22e), avant le 0-4 de la 25e minute de jeu, à cinq contre cinq cette fois. Match plié. Finalement fessé 8-4, avec une première en National League cauchemardesque pour le jeune Loris Uberti (17 ans), entré à la place de Boltshauser à la 25e, le LHC devra relever la tête dimanche après-midi sur la glace des ZSC Lions. Sinon, il se retrouvera déjà (à nouveau?) sous haute pression. Et les questions autour du coaching staff ainsi que de la gestion du contingent ne manqueront pas.

Au vu des largesses affichées samedi et de la qualité de l’adversité dominicale, la formule avec deux défenseurs étrangers - et Mark Barberio - fera-t-elle son retour au Hallenstadion?

Lausanne - Lugano 4-8 (0-2 2-4 2-2)

Vaudoise aréna, 7005 billets vendus.

Arbitres: MM. Stricker, Borga; Huguet, Obwegeser.

Buts: 11e Josephs (Herren, Arcobello/5c4) 0-1, 17e Arcobello (Joesphs, Alatalo/5c4) 0-2, 22e Fazzini (Herburger/5c4) 0-3, 25e Arcobello 0-4, 25e Kenins (Fuchs) 1-4, 30e Loeffel (Herren) 1-5, 32e Emmerton (Heldner) 2-5, 35e Hudacek (Alatalo) 2-6, 42e Herburger (Boedker/5c4) 2-7, 45e Baumgartner 3-7, 48e Baumgartner (Genazzi) 4-7, 55e Vedova 4-8.

Lausanne: Boltshauser (25e Uberti); Glauser, Gernat; Heldner, Frick; Krueger, Genazzi; Frolik, Emmerton, Sekac; Bertschy, Fuchs, Kenins; Maillard, Jäger, Bozon; Douay, Baumgartner, Almond. Entraîneur: John Fust.

Lugano: Fatton (48e Schlegel); Loeffel, Müller; Alatalo, Riva; Chiesa, Wolf; Guerra; Morini, Herburger, Boedker; Fazzini, Arcobello, Herren; Vedova, Walker, Stoffel; Bertaggia, Josephs, Hudacek; Traber. Entraîneur: Chris McSorley.

Pénalités: 5x2’ + 1x5’ (39e Douay; méconduite pour le match) contre Lausanne; 1x2’ contre Lugano.

Notes: Lausanne sans Stephan, Marti, Riat (blessés) ni Barberio (surnuméraire). Lugano sans Carr, Thürkauf (blessés) ni Nodari (surnuméraire). Tir sur le poteau: 40e Alatalo.

Votre opinion