Publié

HOCKEY SUR GLACE«Lausanne est un sérieux candidat aux play-off»

Michaël Ngoy, le défenseur de FR Gottéron formé par Lausanne, n'a plus disputé de match officiel à Malley depuis un funeste 14 avril 2005. L'attente prendra fin ce soir devant 7800 spectateurs (guichets fermés).

par
Frédéric Lovis
Michael Ngoy fera son retour à Malley ce soir.

Michael Ngoy fera son retour à Malley ce soir.

Keystone

Michaël Ngoy, quel regard portez-vous sur le LHC?

Ce n'est pas une équipe à prendre à la légère. C'est même un sérieux candidat aux play-off.

Vous dites ça pour ne pas vous attirez des ennuis dans votre canton d'origine?

Lausanne s'est fait passablement critiquer avant le début de la saison. La défense n'était notamment pas assez si, ou trop ça…

Or, c'est la meilleure de LNA après 13 matches…

Eh oui. Bon, ils ont la chance de pouvoir s'appuyer sur un très, très grand gardien. Cristo (ndlr: Huet), ce sera la clé pour eux cette saison. Avec FR Gottéron, nous avions vécu une situation pareille quand Sébastien Carron défendait nos buts à sa première saison chez nous (ndlr: en 2007-08). Nous n'avions vraiment pas une grande équipe, mais nous étions arrivés en play-off.

Un bon gardien, est-ce suffisant pour faire la différence?

Si vous ne prenez pas de goals et que vous faites le minimum offensivement, ça suffit. Je suis quand même un peu surpris en mal par leurs performances offensives. Sur le papier, cette équipe me semble capable de mieux. Mais tout le monde sait qu'une saison se joue avant tout derrière.

Pour Lausanne, elle débute plutôt très bien. Etes-vous surpris en bien?

Non, pas tant que ça. Les équipes dites plus petites font toujours des bons débuts de saison. Elles accumulent beaucoup de points quand les meilleurs sont encore en rodage. Après, ça devient un peu plus compliqué. Ils sont sur un nuage actuellement, pour vu que ça dure pour eux.

A quoi vous attendez-vous vendredi soir à Malley?

A un gros match. Ils ne vont rien lâcher. Ce sera un match autant difficile que face aux Zurich Lions ou à d'autres. En plus, tout le monde connaît l'ambiance à Malley.

Cela fait combien de temps que vous n'aviez plus joué un match officiel à Malley?

Le dernier, c'était en avril 2005 (ndlr: défaite 4-0 face à Bâle). Un très mauvais souvenir. Ce n'est jamais facile de vivre une relégation. C'est tout autant pénible que de perdre une finale pour le titre.

Votre contrat arrive à son terme à la fin de la saison. Est-ce l'opportunité de revenir dans votre club formateur?

Pour l'instant, je me concentre sur mon début de saison. Ça va de mieux en mieux, je suis content. Je n'ai pas eu du tout de contacts avec Lausanne. Je me sens bien à Fribourg, mais je suis en train de regarder avec ma femme. J'ai toujours dit que j'aurais bien aimé faire une expérience en Suisse allemande. Après, boucler la boucle avec FR Gottéron sur un titre, ce serait vraiment fantastique. Rien ne pourrait me rendre plus heureux que ça. Mais nous sommes en octobre et je n'ai jamais signé un contrat avant le mois de janvier.

Votre opinion