Football – Lausanne n’a pas réussi à transformer l’occasion

Publié

FootballLausanne n’a pas réussi à transformer l’occasion

Battu 2-0 par Lugano, le club vaudois n’a pas su exploiter la défaite de Lucerne pour se défaire de la lanterne rouge. Les Tessinois ont marqué par Ziegler avant d’enfoncer leur hôte dans les arrêts de jeu.

par
Nicolas Jacquier
(Lausanne)
Reto Ziegler a trompé Mory Diaw sur penalty pour le 1-0 tessinois.

Reto Ziegler a trompé Mory Diaw sur penalty pour le 1-0 tessinois.

Pascal Muller/freshfocus

Lausanne-Sport est toujours lanterne rouge de Super League au soir de la 13e journée, un rang peu enviable qu’il occupe à nouveau depuis deux semaines. Alors qu’une victoire contre Lugano lui aurait permis de se débarrasser d’une place inconfortable dont aurait alors hérité le FC Lucerne, battu la veille par Sion, le club vaudois n’a pas confirmé ses fragiles progrès. La défaite qu’il a concédée devant son public illustre les limites d’une formation qui peine à traduire au tableau d’affichage ses intentions.

À la Tuilière, tout devait commencer par un peu banal festival de corner. Lugano s’en procura six en quelques minutes, son hôte un seul Mais c’est bien Lausanne qui devait faire l’essentiel du jeu et assurer un spectacle plutôt plaisant en première période. Avec autant de vitesse et d’explosivité sur les côtés, animés par Mahou et Coyle, que de concentration défensive dans les sorties de zone.

Domination stérile

Résultat de la bien trop stérile domination vaudoise, il y eut pas mal d’occasions, certaines très nettes - 29e, centre-tir de Coyle, 37e, reprise en pleine de course de Mahou. Mais aucune n’égala celle qui échut au bout des pieds d’Amdouni, que l’on a connu plus inspiré en d’autres circonstances. Sur un mouvement initié par Husic, Mahou offrait un caviar au No 9 du LS qui, absolument seul sur le point de penalty, cage grande ouverte devant lui, voyait sa frappe écrasée terminée dans les bras de Saipi (44e) alors que la foule hurlait déjà au but. Lugano dans tout ça? Une tête de Celar facilement captée par Diaw (38e), et pas grand-chose d’autres malgré quelques séquences intéressantes.

À force de dominer dans le vide, les joueurs de Borenovic allaient quelque peu perdre de leur lucidité. Le match s’équilibra, le décompte des situations chaudes également et tout devint du même coup plus compliqué pour des Vaudois devenus plus brouillons et moins inspirés aussi. Pire, le visiteur tessinois allait ouvrir le score, consécutivement à un penalty accordé par la VAR suite à un coude de Puertas qui avait échappé à l’arbitre. Ziegler ne tremblait pas, transformant en force (81e). Dans les arrêts de jeu, le remplaçant Belhadj consolidait le succès tessinois en sanctionnant une défense qui s’était ruée à l’attaque.

Dénouement cruel pour un LS qui a manqué une occasion rêvée de se débarrasser de la lanterne rouge. Mais qui ne sera jamais parvenu à trouver les ressources morales et physiques pour renverser le destin, faute de réussir à en faire plus.

Lausanne - Lugano 0-2 (0-0)

Tuilière, 4152 spectateurs. Arbitre: M. Wolfensberger.

Buts: 81e Ziegler (penalty) 0-1. 95e Belhadji 0-2.

Lausanne: Diaw; Chafik, Grippo (74e Sow), Monteiro, Husic; Kukuruzovic; Mahou (83e Bares), Puertas, Trazié (83e N’Guessan), Coyle (68e Sanches); Amdouni (68e Ouattara). Entraîneur: I. Borenovic.
Lugano: Saipi; Lavanchy (74e Belhadj), Maric (46e Hajrizi), Ziegler, Fachinetti; Lovric (61e Amoura), Sabbatini, Custodio, Lungoyi (61e Abubakar); Bottani, Celar (86e Yuri). Entraîneur: M. Croci-Torti.
Notes: Lausanne sans Kapo, Geissmann, Tsoungui, Turkes (blessés), Mastil, Brown, Dos Santos (M21), Zohouri, Nanizayamo (pas convoqués). Lugano sans Osigwe (blessé) ni Daprelà (suspendu). 73e: but de Amoura annulé pour un hors-jeu préalable. 94e: tir sur le poteau de Bottani.

Avertissements: 15e Coyle. 35e Facchinetti. 44e Chafik. 50e Husic. 52e Ziegler. 64e Bottani. 78e Sanches. 92e Yuri.

Ton opinion