17.10.2020 à 07:08

Hockey sur glace Lausanne obtient un retour sur investissement

Solides et bien articulés autour d’un Tobias Stephan fantastique, les Lions de la Vaudoise aréna ont ramené un beau succès de leur voyage à Zoug.

par
Grégory Beaud

Quand les mots «courageux» et «méritants» sont les premiers qui sortent lorsqu’il faut décrire la prestation d’une équipe, c’est que celle-ci a vécu une longue soirée. C’est le cas du Lausanne HC qui a passé un une bonne partie de la soirée à attendre que le but adverse ne tombe. Et, finalement, les hommes de Craig MacTavish ont finalement attendu le(s) bon(s) moment(s) pour frapper. En toute fin de premier tiers-temps (19e), au début du second (22e) et dans la cage vide (59e). Tschüss zäme!

Mais comment est-ce possible que les filets lausannois n’aient pas tremblé une seule fois vendredi soir malgré les innombrables assauts zougois? Cette question, même après une nuit de sommeil, est absolument insoluble ou presque. Bien sûr, la prestation défensive des Lausannois a été à la hauteur de l’événement. Mark Barberio (28’10’’ de glace) a une nouvelle fois été partout. Omniprésent lors des longues périodes d’infériorité numérique, il s’est démultiplié en zone défensive.

Impressionnant Stephan

Mais cela n’explique pas tout. Non, Zoug ne vivra probablement jamais une seconde soirée aussi frustrante cette saison tant sa force de frappe est immense. Rares sont les matches au cours desquels les Hofmann, Martschini, Kovar & Cie restent muets. Mais avec près de 10 minutes de power-play? C’est tout simplement une anomalie. Grégory Hofmann a tiré autant de fois au but que les lignes No 2, 3 et 4 du Lausanne HC. Normalement, le canonnier de la Bossard Arena a besoin d’une demie occasion pour marquer. Il y a des soirs comme ça.

Et puis Tobias Stephan a fait le reste. Tout le reste. Et un peu plus encore. Le gardien de la Vaudoise aréna, ancien Zougois, a joué un bien vilain tour à ses ex. D’un calme phénoménal, «Tobi» n’a jamais été mis hors de position par les assauts adverses. Sans cesse en contrôle, il a aussi provoqué un peu la chance comme lorsque Jan Kovar a touché le poteau lors de la troisième période. Le score n’était alors que de 0-2 et une réussite aurait pu tout changer. Mais la hargne et le dévouement des Lausannois méritaient un retour sur investissement.

On notera au passage la première réussie de Charles Hudon avec un but et un assist. Mais, comme déjà dit, la physionomie de la rencontre n’était peut-être pas celle qui mettait le mieux en valeur ses qualités, lui qui est plutôt un joueur porté sur l’attaque. Cependant, vendredi soir, l’important était ailleurs. Il fallait éviter d’encaisser. On ne sait toujours pas comment, mais c’est arrivé.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pierre Maudet

17.10.2020 à 10:05

N'importe quoi, on s'est très bien que les cancres jouent bien en début de saison..

Michel

17.10.2020 à 08:49

LHC devient et va devenir du *solide*.N'en déplaise à certains journalistes qui se reconnaitront !