10.09.2019 à 16:06

Lausanne prépare son rendez-vous d'histoire

Hockey sur glace

Le Comité d'organisation des Mondiaux 2020 a fait le point au milieu des travaux du nouveau Centre sportif de Malley.

par
Renaud Tschoumy
1 / 5
Le secrétaire général du Comité d'organisation des Mondiaux 2020 Gian Gilli s'exprime. En dessous de lui, les ouvriers s'affairent.

Le secrétaire général du Comité d'organisation des Mondiaux 2020 Gian Gilli s'exprime. En dessous de lui, les ouvriers s'affairent.

Keystone
Les travaux vont bon train dans le nouveau Centre sportif de Malley (CSM).

Les travaux vont bon train dans le nouveau Centre sportif de Malley (CSM).

Keystone
Le secrétaire général du Comité d'organisation des Mondiaux 2020 Gian Gilli avec «Cooly», la mascotte de la compétition.

Le secrétaire général du Comité d'organisation des Mondiaux 2020 Gian Gilli avec «Cooly», la mascotte de la compétition.

Keystone

Le Comité d'organisation des championnats du monde de hockey (du 8 au 24 mai 2020 à Zurich et Lausanne) a profité du lancement de la prélocation des billets, mardi matin, pour faire un point dans le nouveau Centre sportif de Malley (CSM).

L'enceinte lausannoise est en passe d'être terminée - «C'est un sprint, mais un sprint qui dure depuis des semaines», a noté Jean-Jacques Schilt, président du Conseil d'administration du CSM. Ce sont 400 ouvriers qui s'affairent pour que tout soit prêt au moment voulu.

Patrice Iseli et Cristobal Huet à l'interview au Centre sportif de Malley. Vidéo: Robin Carrel.

Secrétaire général du Comité, le Grison Gian Gilli a parlé de son désir d'«écrire l'histoire», en référence au slogan des Mondiaux, «Let's make history». «Toutes les équipes qui participeront à ces Mondiaux voudront écrire leur histoire. Mais nous aussi nous voulons écrire la nôtre.»

À 241 jours du premier match, il a aussi souligné à quel point il se réjouissait de voir la nouvelle patinoire achevée. «L'ambiance de ces Mondiaux dépendra des grandes émotions qui seront générées, et la patinoire lausannoise sera idéale à ce titre. Les Canadiens se sont un peu plaint de devoir une fois de plus évoluer dans l'enceinte B (Zurich étant la patinoire A avec sa capacité de 11'200 spectateurs, contre 9300 à Lausanne). Mais ils sont venus, ils ont vu et ils sont repartis enchantés.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!