Hockey sur glace - Lausanne se fait surprendre à domicile par Davos

Publié

Hockey sur glaceLausanne se fait surprendre à domicile par Davos

Le HC Davos a battu le Lausanne HC vendredi à la Vaudoise aréna (2-5). Les Lions n’ont jamais vraiment été dans le coup.

par
Cyrill Pasche
(Lausanne)
Andres Ambühl sème la panique dans la défense lausannoise.

Andres Ambühl sème la panique dans la défense lausannoise.

Pascal Muller/freshfocus

C’est pourtant bien connu: on ne change pas une équipe qui gagne. John Fust n’a pas exactement reconduit, vendredi contre Davos, l’effectif vainqueur mardi dernier à Fribourg. En plus de l’acquisition en licence B de Loïc In-Albon (La Chaux-de-Fonds), le coach du Lausanne HC a surtout choisi de relancer le centre canadien Phil Varone, surnuméraire depuis le retour au jeu du capitaine Mark Barberio, et de laisser Cory Emmerton, pourtant excellent contre les Dragons, en tribunes. Un choix risqué dans un match que les Lions, sur leur patinoire, ne pouvaient tout simplement pas se permettre de perdre.

Mais l’entraîneur du LHC, en remettant Varone dans le bain, a donné suite à ses récents propos, lorsqu’il affirmait qu’il croyait toujours fermement aux qualités du playmaker canadien, un ancien «MVP» du championnat dAHL, l’antichambre de la NHL. Reste que Varone, auteur d’une prestation timorée, n’a pas justifié sa titularisation face aux Grisons. Avec cinq étrangers sous la main - et sans doute un sixième prochainement - le LHC dispose au moins de différentes options tactiques. La formule à deux défenseurs étrangers (Martin Gernat et Mark Barberio) semble toutefois se détacher.

Rythme trop décousu

Contre Davos, les Lausannois sont tout de même repartis sur les mêmes bases que face à Gottéron. À toute vitesse et avec confiance: le premier but est tombé après seulement 40 secondes de jeu. Le Tchèque Jiri Sekac, après une ouverture lumineuse de Mark Barberio, a facilement remporté son duel en solitaire face au gardien Gilles Senn (1e, 1-0). Mais en première période, le HC Davos a toujours répondu rapidement lorsque le LHC s’est enflammé. Yannick Frehner (7e, 1-1) a gommé la réussite de Sekac, puis le défenseur Magnus Nygren, en power-play (14e, 2-2) celle de Christoph Bertschy (8e, 2-1), le meilleur Lausannois vendredi.

Face à ce LHC au rythme trop décousu, les Grisons ont pris l’avantage en deuxième période grâce à une déviation du Tchèque Matej Stransky (22e, 2-3) et n’ont ensuite plus lâché le morceau. Les Vaudois ont tenté, en vain, de combler leur retard avant de s’effondrer en fin de match. Le tout sous les yeux de l’ancien directeur sportif et actuel GM du HC Davos, Jan Alston, que le LHC n’a d’ailleurs pas manqué de remercier pour ses dix années de service via l’écran géant en début de soirée.

Lausanne - Davos 2-5 (2-2 0-1 0-2)

Vaudoise aréna. 5001 spectateurs. Arbitres. Wiegand, Hürlimann, Wolf et Burgy.

Buts: 1re (0’’40) Sekac (Barberio, Glauser) 1-0, 7e Frehner (Bromé) 1-1, 8e Bertschy (Baumgartner, Bozon) 2-1, 14e Nygren (Corvi, Bromé/ 5 c 4) 2-2, 22e Stransky (D. Egli) 2-3, 49e Prassl (Ambühl/ 5 c 4) 2-4, 51e Simic (Prassl, Ambühl) 2-5.

Lausanne: Stephan; Heldner, Frick; Glauser, Barberio; Gernat, Marti; Genazzi; Bozon, Bertschy, Baumgartner; Riat, Varone, Sekac; Jäger, Fuchs, Kenins; Krakauskas, In-Albon, Douay. Entraîneur: Fust.

Davos: Senn; Nygren, Jung; D. Egli, Wellinger; Heinen, Zgraggen; Stoop, Barandun; Frehner, Corvi, Bromé; Stransky, Rasmussen, Nussbaumer; M. Wieser, Prassl, Ambühl; Simic, C. Egli, Schmutz. Entraîneur: Wohlwend.

Notes: Lausanne sans Almond, Maillard (blessés), Krueger ni Emmerton (surnuméraires). Davos sans Knak ni D. Wieser (blessés). Tir sur la transversale: Simic (2e). Tir sur le poteau: D. Wieser (46e).

Pénalités: 4 x 2’ contre Lausanne, 3 x 2’ contre Davos.

Ton opinion