Qatar 2022: L’Australie au 7e ciel, la France battue mais en pole

Publié

Qatar 2022L’Australie au 7e ciel, la France battue mais en pole

Les Australiens ont réussi l’exploit de sortir qualifiés du groupe C du Mondial 2022 de football, en battant le Danemark (1-0). Les «Bleus» ont été dominés par une Tunisie (1-0) qui a crevé au poteau.

par
Robin Carrel
La joie de tout une équipe.

La joie de tout une équipe.

AFP

La Tunisie aura été qualifiée pour le premier tour à élimination directe de ce Mondial l'espace de... deux minutes. Soit le temps nécessaire à l'Australien Mathew Leckie (60e) pour répondre à l'ouverture du score tunisienne de Wahbi Khazri (58e), à quelques kilomètres de là. Les hommes de Jalal Qaderi, dont le pays n'a jamais franchi la phase de poule dans son histoire, avaient pourtant fait leur part du travail. Mais les incroyables «Socceroos» pensaient autrement.

Didier Deschamps avait ouvert la porte à la victoire tunisienne, en chamboulant totalement son XI de base (neuf nouveaux titulaires par rapport au match précédent) et ça s'est vu sur le pré. Les jeunes Bleus n'y ont vu que du feu en première période et les changements opérés par les champions du monde en titre ensuite n'y ont pas changé grand-chose. Les Tunisiens ont obtenu les trois points qu'ils étaient venus chercher, grâce au but de Khazri, inscrit d'une jolie frappe du gauche au milieu de quatre défenseurs français pas vraiment concernés. Un exploit finalement vain, car une autre surprise se tramait ailleurs au Qatar.

La déception est également immense pour les Danois, demi-finalistes de l'Euro l'année dernière et qui n'ont jamais retrouvé leur jeu, soudés qu’ils étaient à l’époque par l’accident cardiaque de Christian Eriksen. Ils n'ont quasiment pas eu de grosses opportunités de marquer contre un adversaire que les hommes de Kasper Hjulmand étaient censés largement dominer. Seule une victoire aurait qualifié les «Danish Dynamites» et ils en ont été très loin. Pire, quand ils ont semblé obtenir un penalty à une vingtaine de minutes de la fin, un hors-jeu de Kasper Dolberg l'a fait annuler. Il y a des soirs comme ça...

Les Australiens, eux, ont fait exactement le match qu'ils devaient faire, voire mieux. Les «Socceroos» ont annihilé tactiquement leurs opposants et imposé leur physique. C'est pourtant sur une action tout en toucher que la troupe de Graham Arnold a fait la différence et assuré sa place au prochain tour, contre le premier du groupe C. Mathew Leckie est parti en contre à l'heure de jeu et a vu que ses coéquipiers ne lui seraient d'aucun secours. Il a alors fait tout, tout seul et placé le ballon au ras du poteau. Un but synonyme de fête immense dans son pays, qui atteint ce niveau pour la deuxième fois seulement après 2006.

Ton opinion