L’autopsie révèle que Justine Vayrac a été violée

Publié

FranceL’autopsie révèle que Justine Vayrac a été violée

Selon le document consulté par BFMTV, il n’y a pas eu rapport sexuel volontaire entre la victime et son bourreau, contrairement à ce qu’affirme ce dernier. 

par
Laurent Siebenmann
Un peu plus d’un mois après la mort de Justine Vayrac, en Corrèze, les circonstances durant lesquelles la jeune femme est décédée se précisent.

Un peu plus d’un mois après la mort de Justine Vayrac, en Corrèze, les circonstances durant lesquelles la jeune femme est décédée se précisent.

AFP

Un peu plus d’un mois après la mort de Justine Vayrac, en Corrèze, les circonstances durant lesquelles la jeune femme est décédée se précisent. La nuit du 22 octobre, elle avait croisé la route de Lucas, un agriculteur de 21 ans, à la sortie d’une boîte de nuit de Brive (F). Ce dernier, qui a reconnu le crime, avait affirmé aux enquêteurs avoir emmené chez lui la victime, puis qu’il avait eu un rapport sexuel consenti avec elle. Suite à une dispute, il l’aurait tuée en lui assénant un coup de poing.

Multitude de coups

Mais très vite, les policiers ont constaté que cette version ne pouvait pas coller avec les constatations, autour du corps de Justine. En effet, le visage de la malheureuse portait de nombreuses traces de coups (dont un donné avec un objet contondant). Plus tard, un examen approfondi révélait que la jeune femme était morte étranglée.

Aujourd’hui, selon BFMTV, l’autopsie réalisée sur Justine conclut qu’elle a été violée, le soir de sa mort. L’ensemble des faits se seraient déroulés en moins d’une heure et demi. Reste une inconnue: Justine Vayrac a-t-elle été droguée, avant le meurtre? Le rapport toxicologique est encore attendu.

Ton opinion