Actualisé

Crise de la detteL'Autriche perd sa note «triple A»

L'agence de notation Standard & Poor's a décidé de retirer son "triple A" à la dette à long terme de l'Autriche, deuxième pays de la zone euro avec la France à perdre ainsi sa notation d'excellence.

Standard & Poor's a retiré à l'Autriche et la France la notre «triple A».

Standard & Poor's a retiré à l'Autriche et la France la notre «triple A».

AFP

«L'Autriche et la France sont les deux pays qui perdent leur triple A» auprès de l'agence, a-t-elle indiqué. Les quatre autres Etats de l'Union monétaire bénéficiant - à l'instar de la Suisse - de cette évaluation maximale, Allemagne, Pays-Bas, Finlande et Luxembourg, ont été eux en mesure de la conserver.

Selon une autre source européenne, la dégradation de la note de l'Autriche est un sujet d'inquiétude particulière car le secteur bancaire du pays est considéré comme fragile et que cette sanction pourrait alourdir encore le climat.

Plus généralement, la perte de leur «triple A» par deux des six pays de l'Union monétaire qui en bénéficiaient jusqu'ici risque d'avoir de fâcheuses conséquences pour le Fonds de secours financier mis en place par la zone euro pour aider les pays fragiles, le FESF.

Ce mécanisme pourrait en effet perdre à son tour la note d'excellence dont il bénéficie encore auprès de Standard & Poor's, car cette dernière est calculée en fonction de l'évaluation des pays de l'Union monétaire qui garantissent le Fonds, et tout particulièrement celles des pays les mieux notés.

Cela renchérirait les coûts d'emprunt de ce dispositif, chargé de lever de l'argent sur les marchés à un taux avantageux pour les pays fragiles, et pourrait donc rendre la facture plus salée pour toute la zone euro.

(AFP)

Ton opinion