Publié

Crash au MaliL’avion a «chuté de 10'000 mètres en trois minutes»

Selon le chef d’état-major de l’armée de l'air burkinabè, l'appareil a changé de cap puis perdu de l'altitude de manière «vertigineuse» peu après son décollage.

par
Anne-Elisabeth Celton
1 / 24
Le MacDonnell Douglas d'Air Algérie s'est écrasé le 24 juillet 2014 au nord du Mali causant la mort de 116 personnes. Selon des experts, des lacunes de formation des pilotes serait la cause du crash. (Mardi 24 janvier 2017)

Le MacDonnell Douglas d'Air Algérie s'est écrasé le 24 juillet 2014 au nord du Mali causant la mort de 116 personnes. Selon des experts, des lacunes de formation des pilotes serait la cause du crash. (Mardi 24 janvier 2017)

AFP
Le BEA informe qu'un problème de givrage des capteurs a causé le crash de l'avion. (Samedi 4 avril 2015)

Le BEA informe qu'un problème de givrage des capteurs a causé le crash de l'avion. (Samedi 4 avril 2015)

Les enquêteurs ont présenté leur premier rapport sur le crash de l'avion d'Air Algérie. Ici Rémi Jouty, le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français (7 août 2014)

Les enquêteurs ont présenté leur premier rapport sur le crash de l'avion d'Air Algérie. Ici Rémi Jouty, le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français (7 août 2014)

AFP

L'enquête se poursuit après le crash de l'avion AH5017 Air Algérie survenu jeudi dernier dans le nord du Mali. Les premières images radars enregistrées par le contrôle aérien révèlent que l'appareil s'est retrouvé piégé par un orage, avant d'entamer une chute vertigineuse, rapporte RFI mardi.

Votre opinion