Publié

FootballL’avocat de Maradona dénonce une «idiotie criminelle»

Matias Morla met en cause la lenteur des ambulanciers, arrivés trop tard selon lui, et veut ouvrir une enquête poussée sur les circonstances du décès de son client.

L’une des dernières photos de Diego Maradona, avec le docteur Leopoldo Luque à Olivos, dans la province de Buenos Aires, le 11 novembre.

L’une des dernières photos de Diego Maradona, avec le docteur Leopoldo Luque à Olivos, dans la province de Buenos Aires, le 11 novembre.

AFP

L’avocat de Diego Maradona, Matias Morla, a dénoncé jeudi la présumée lenteur des secours, arrivés selon lui trop tard au domicile de la légende du ballon rond, décédée mercredi d’un arrêt cardiaque.

«Aujourd'hui est une journée de profonde douleur, de tristesse et de réflexion, commence l’homme de lois dans son communiqué. Je ressens dans mon cœur le départ de mon ami, que j'ai honoré de ma loyauté et de mon soutien jusqu'au dernier de ses jours (…)»

Avant de poursuivre: «Quant au rapport du bureau du procureur de San Isidro, il est inexplicable que, pendant 12 heures, mon ami n'ait pas eu l'attention ou le contrôle du personnel de santé dédié à ces fins. L'ambulance a mis plus d'une demi-heure à arriver, ce qui était une idiotie criminelle».

«Ce fait ne peut pas être passé sous silence et je vais demander qu’une enquête soit menée, jusqu’à ses ultimes conséquences. Comme Diego me l'a dit: ‘tu es mon soldat, agis sans pitié’», a-t-il ajouté.

Diego Maradona est mort d’une «insuffisance cardiaque aiguë» mercredi, à 60 ans, à son domicile dans le quartier du Tigre, dans la périphérie nord de Buenos Aires.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
13 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jean-Luc Ecuyer

27.11.2020 à 06:33

"El Pibe de Oro" (avec des majuscules "Ytuhermana" !) Oro, voilà le mot qui va intéresser tout ceux qui vont se ruer sur cette affaire pour tenter de faire de l'or d'une manière ou d'une autre. Espérons pour Diego qu'il ne verra pas ça d'où il est maintenant, lui qui était près des gens et pensait aux autres, à commencer par ses collègues footballeurs, qui n'étaient pas assez protégés selon lui, puisqu'il a été à l'origine de la création d'un syndicat mondial de joueurs, en 1995.

Jean-Luc Ecuyer

26.11.2020 à 17:46

"El Pibe de Oro", avec des majuscules "Ytuhermana" ! Oro, voilà le mot qui convient pour tous les vautours qui vont se ruer sur cette affaire pour tenter de faire de l'or d'une manière ou d'une autre. Espérons pour Diego qu'il ne verra pas ça d'où il est maintenant, lui qui était près des gens et pensait aux autres, à commencer par ses collègues footballeurs, qui n'étaient pas assez protégés selon lui, puisqu'il a été à l'origine de la création d'un syndicat mondial de joueurs, en 1995.

Ariel

26.11.2020 à 17:03

il faut arrêter de parler de lui, ce n’était pas un exemple pour les jeune