12.11.2020 à 16:15

FootballLe «11 de légende» du LS est connu

En cette période de déménagement, tout le Lausanne-Sport est plongé dans une ambiance nostalgique. Le moment idéal pour rendre hommage aux meilleurs joueurs du club. Les supporters ont voté.

von
Claude-Alain Zufferey
Marc Hottiger, le 12 juin 1991 dans une rencontre de LNA entre le Lausanne-Sport et Servette. Hottiger fait partie du «11 de légende» désigné par les supporters du LS.

Marc Hottiger, le 12 juin 1991 dans une rencontre de LNA entre le Lausanne-Sport et Servette. Hottiger fait partie du «11 de légende» désigné par les supporters du LS.

KEYSTONE

Le mercredi 11 du 11 2020 restera un jour historique pour le Lausanne-Sport. L’ensemble de l’organisation a définitivement pris ses quartiers au stade de la Tuilière.

Une page se tourne. L’occasion justement pour replonger dans l’histoire du club vaudois. Sur un site internet spécial nostalgiques, le LS a publié son «11 de légende». Cette composition – titulaires et remplaçants – est le fruit d’un vote ouvert à l’ensemble de supporters. Plus de 1500 votants ont élu leur plus belle équipe de l’histoire du Lausanne-Sport.

Les titulaires

Les remplaçants

Certains membres de cette équipe ont également laissé des messages pour les fans. Umberto Berberis, nommé coach de cette formation, à, lui, parlé tactique. «Lorsque je ne regarde que les titulaires, je me dis que si je n’arrive pas à gagner avec cette équipe, cela va faire du bruit dans les vestiaires», explique-t-il en préambule.

«Quand je vois les joueurs avec qui je vais devoir composer, je vois que vous m’avez mis quelques pièges»

Umberto Berberis

Puis, le coach va tout de même faire quelques ajustements tactiques: «Au but, Burgener ça ne se discute pas. On va jouer à trois derrière. Herr en stoppeur, comme cela, il retrouve sa place. Gabet, l’un des meilleurs libéros d’Europe, en patron de la défense. Verlaat, pied gauche, comme deuxième stoppeur. Milieux de terrain. On va aligner, ce qui a fait leur succès, Ohrel à gauche et Hottiger à droite. Ils vont amener du tempo dans les couloirs. Et on va mettre côte à côte, deux très bons joueurs, Celestini et Lucien Favre. Et on va mettre devant eux Rehn et en attaque Kok et Chapuisat.»

Umberto Barberis en janvier 2001.

Umberto Barberis en janvier 2001.

KEYSTONE

Pour terminer, Barberis ne tarit pas d’éloges à l’égard des remplaçants, qui pour lui auraient très bien pu faire partie du 11 de base. Un entraîneur, une tactique. Les supporters pourront en discuter, puisqu’ils peuvent laisser leurs messages directement sur le site internet.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
25 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Macayala

13.11.2020 à 21:10

Gabet avec Lucien Favre !!! Qui est l’avocat???

Rko

13.11.2020 à 16:51

Bah, ils ont joué à Lausanne et gagné à Servette... Enfin pas tous, les bûcherons, on les a laissé s’organiser une partie de pêche dans leur village

CC7

13.11.2020 à 10:50

Le LS ne fait plus recette, un jeu ennuyeux et les supporters ne peuvent pas s'identifier à l'équipe trop de mélange sans classe. On a rêvé aussi avec les Chapuisat pere et fils, Hottiger, Verlaat, Comisetti, bon je ne peux pas tous les citer. C'était beaucoup. ieux avant, du rêve pur!