22.07.2018 à 10:02

FauneLe 1er Août, date honnie des petits animaux

Les feux de la fête nationale sont un danger pour les hérissons, salamandres ou autres serpents. La Protection suisse des animaux invite les fêtards à rendre les bûchers inaccessibles.

Les feux du 1er août devront être mieux protégés pour éviter de transformer les bûchers en "barbecue" des petits animaux.

Les feux du 1er août devront être mieux protégés pour éviter de transformer les bûchers en "barbecue" des petits animaux.

Keystone

Les feux d'artifice ne sont pas les seules attractions du 1er Août à nuire aux animaux. Hérissons, salamandres ou serpents périssent souvent dans les flammes lors de la fête nationale. Il faut donc veiller à ce que les «bûchers» leur restent inaccessibles.

«Des milliers de petits animaux meurent chaque année dans les flammes», souligne Helen Sandmeier, porte-parole de Protection suisse des animaux, interrogée par Keystone-ATS. Ils sont pris au piège, car ils ne peuvent pas s'enfuir en raison de leur peur des humains rassemblés autour du grand feu du 1er Août.

Un grillage protecteur

Pour éviter que le feu de la fête nationale ne vire pas à une grillade inopinée, il faut donc empêcher les petits animaux de se glisser sous les fameux amas de bois. Ces derniers y voient en effet un paradis pour nicher, explique Mme Sandmeier.

Il suffirait de disposer un petit grillage autour du bûcher une fois installé, ajoute-t-elle. Cette protection ne doit pas être enlevée jusqu'au moment de l'allumage. Une heure avant, on peut en outre vérifier au moyen d'un bâton, qu'aucun animal ne se soit caché sous le bois.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!