Publié

Fête nationaleLe 1er août, les «Pétards diaboliques» sont interdits

La fête nationale approche. Les autorités rappellent que l'importation de feux d'artifice est limitée. Les « Lady-Crackers» et les «Pétards diaboliques» sont interdits.

Pour la fête nationale, certains engins pyrotechniques sont interdits d'importation en Suisse.

Pour la fête nationale, certains engins pyrotechniques sont interdits d'importation en Suisse.

archives, Keystone

Chaque année, pour le 1er août, de nombreuses fusées et autres pièces de feu d'artifice sont importées en Suisse. Leur importation est toutefois limitée à 2,5 kg par personne et certains engins pyrotechniques sont interdits.

L'importation des pièces d'artifice est soumise à une autorisation de l'Office fédéral de la police, rappelle l'administration fédérale des douanes dans un communiqué mardi.Il est toutefois possible, dans le cadre du trafic touristique, d'importer sans autorisation jusqu'à 2,5 kg de feux d'artifice par personne, ce qui représente environ 150 fusées simples.

Les «Lady-Crackers» interdits

Certains engins pyrotechniques, vendus à l'étranger, sont toutefois interdits en Suisse. Il s'agit notamment des pétards qui explosent au sol, en raison de leur dangerosité. Les «Lady-Crackers» d'une longueur de plus de 22 millimètres ou d'un diamètre de plus de 3 millimètres ainsi que les «Pétards diaboliques» d'une charge de plus de 2,5 milligrammes sont également interdits à l'importation, précise le communiqué.

Tout engin pyrotechnique importé illégalement est saisi. Les personnes contrevenantes sont par ailleurs dénoncées auprès du Ministère public pour violation de la loi sur les explosifs.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!