Publié

AccidentLe 1er semestre a fait moins de victimes sur les routes

Au premier semestre de cette année, 113 personnes ont perdu la vie sur le routes suisses, soit 57 de moins que durant la même période de l'an dernier.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

Le nombre d'accidents de la route fatals ou graves a nettement reculé cette année. Au premier semestre, 113 personnes ont perdu la vie, soit 57 de moins que durant la même période de l'an dernier. Cette baisse s'explique notamment par le dramatique accident de Sierre (28 victimes) de mars 2012. Mais la tendance à la baisse se confirme.

Par rapport à 2012, le nombre de victimes d'accidents mortels a diminué de 34% durant les six premiers mois. Le nombre de blessés graves est lui en recul de 19%, a indiqué l'Office fédéral des routes (OFROU) lundi dans un communiqué.

Conditions maussades

Dix-neuf motocyclistes se sont tués sur les routes, soit quasiment la moitié de moins qu'en 2012. Le nombre de blessés graves a également reculé de 20%. Cette amélioration est sans doute liée aux conditions météorologiques maussades qui ont prévalu durant le printemps et qui ont certainement retenu bon nombre de motards à la maison, selon l'OFROU.

Chez les cyclistes, huit sont décédés, contre quatorze en 2012, tandis que le nombre de blessés graves est passé de 389 à 256 (-34%). En revanche, l'OFROU dénombre une hausse des chutes chez les amateurs de vélos électriques, le nombre d'accidentés ayant passé de 30 à 45.

En dépit de l'accident de Sierre, les chiffres montrent, sur la moyenne des cinq semestres de 2008 à 2012, une baisse autant des décès (-31%) que des blessés graves (-24%) sur les routes. En 2010 et 2011, le nombre total de tués oscillait autour de 163. Dans les années 1980, il y avait encore plus de 1000 morts par an.

Danger des passages piétons

La situation s'est également nettement améliorée pour les piétons: le nombre de victimes d'accidents mortels est passé de 33 à 24 (-27%). Mauvaise nouvelle: un quart de ces 24 personnes ont perdu la vie sur un passage pour piétons.

La sécurité sur les autoroutes semble également progresser, le nombre de décès ayant diminué de 46% par rapport à la moyenne des cinq derniers semestres.

Effet de Via sicura?

La vitesse reste la cause numéro un des drames de la route. Par rapport à 2012, ce facteur recule dans une moindre mesure que d'autres, comme l'alcool ou l'inattention.

L'OFROU ne livre aucune information détaillée pour expliquer cette amélioration générale. Mais les automobilistes ont probablement intégré le durcissement des mesures en matière de circulation routière entrées en vigueur le 1er janvier dernier.

Via sicura prévoit des retraits de permis d'au moins deux ans dès certains dépassements de vitesse, comme 100 dans une zone à 50, 140 dans une zone à 80 et à 200 sur l'autoroute. Les chiffres définitifs pour l'année seront publiés au printemps 2014.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!