Publié

Spectacle de rueLe 27e Buskers Festival a débuté à Neuchâtel

Durant 5 jours, une vingtaine de groupes et d'artistes proposent de la musique, des spectacles et des contes dans les rues de la ville.

Un duo d'acrobates ghanéens pour enthousiasmer les rues neuchâteloises.

Un duo d'acrobates ghanéens pour enthousiasmer les rues neuchâteloises.

La 27e édition du festival des Buskersa débuté mardi à Neuchâtel. Durant cinq jours, une vingtaine de groupes et d'artistes en provenance de divers pays proposent de la musique, des spectacles et des contes dans les rues du centre-ville.

Ce festival, qui existe depuis 1990, a lieu chaque année. L'accès est libre et les artistes sont payés au chapeau. Quand le soleil est au rendez-vous, le Buskers attire entre 5'000 et 10'000 spectateurs par jour.

Financement participatif

Mais la manifestation est dans une situation financière délicate. Les organisateurs prennent en charge notamment les frais de transport des artistes. De plus, tous ceux qui oeuvrent à l'organisation du festival reçoivent une rémunération.

Leurs recettes dépendent largement de la météo: s'il pleut (comme en 2014 et en 2015), le public est moins nombreux, et les boissons et les programmes ne se vendent pas, expliquent les organisateurs sur leur site internet. C'est pourquoi ils cherchent à se constituer une «assurance pluie», espérant réunir 30'000 francs.

Ils sollicitent l'aide financière des entreprises et des communes de la région, mais aussi des citoyens, via une plateforme de financement participatif. Mardi soir, l'opération récoltait près de 13'000 francs apportés par 90 donateurs. Selon les calculs des organisateurs, 10'000 francs permettent de compenser les pertes d'une demi-journée de pluie.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!