06.09.2020 à 11:11

OmnisportsLes clubs romands créent des masques pour leurs fans

Alors que les principales compétitions du pays reprendront devant un public, les équipes romandes ont pensé à tout.

von
Sport-Center

Depuis plusieurs semaines, le masque est sur toutes les lèvres. Pour la reprise du sport avec un public en Suisse, il devra aussi être sur tous les nez. Alors que les clubs sont fixés sur les modalités mises en place pour la reprise, la plupart d’entre eux lancent ce nouvel accessoire. Un par un, ils commercialisent des masques à leur effigie pour permettre à leurs supporters d’afficher leurs couleurs. Les moyens à investir sont variables, entre neuf et trente-cinq francs. Mais il faudra prendre son mal en patience car la plupart des sésames sont déjà en rupture de stock.

Genève-Servette

Le club de hockey du bout du lac fait d’une pierre deux coups en proposant un masque solidaire. Le prix s’élève à dix francs l’unité. Marqué par les scènes de distributions de nourriture aux personnes précaires durant le pic de l’épidémie, le club des Vernets s’engage à reverser 2 francs par masques à l’association «Colis du Cœur». Cette dernière apporte une aide alimentaire chaque semaine à près de 8000 personnes dans la région genevoise.

Le masque de Genève-Servette. 
Le masque de Genève-Servette. Crédit : Boutique HCGE

Lausanne HC

Le LHC propose quant à lui un masque un peu différent. Son prix est de dix francs, TVA et frais de port compris. Le club donne sa composition: polyester hydrofuge pour l’extérieur et coton antibactérien à l’intérieur. Il est précisé réutilisable et de niveau de protection trois. Il s’agit d’une édition limitée actuellement en commande. Il devrait être disponible autour du 15 septembre.

Le masque du Lausanne HC
Le masque du Lausanne HCCrédit: Boutique LHC

HC Bienne

Les Seelandais ont réagi très vite pour proposer cet accessoire à leurs fans. Dès le 9 juin, les Biennois proposaient un masque rouge et jaune sur leur site internet. Il faut débourser neuf francs pour acquérir cette protection. Le club précise que cet article n’est pas certifié. À voir maintenant s’il sera autorisé durant les rencontres à la Tissot Arena.

Le masque du HC Bienne
Le masque du HC BienneCrédit: Boutique HC Bienne. 

Lausanne-Sport

Le club vaudois a voulu inclure ses supporters dans le processus. Un appel a été lancé sur les réseaux sociaux pour demander aux fans de choisir entre plusieurs designs. Les Lausannois auront l’embarras du choix, même après la sélection, entre plusieurs masques aux motifs originaux.

Certains supporters ont réagi sur les réseaux sociaux soulignant leur prix important. Plusieurs estiment que 15 francs sont excessifs pour un tel article. D’autres espèrent en recevoir un ou deux exemplaires en même temps que leur abonnement.

Servette FC

Les footballeurs genevois ont aussi lancé leur propre ligne de cache-nez, au prix de dix francs l’unité. Les abonnés auront le double bonheur de recevoir leur carte annuelle en même temps qu’un masque gratuit au couleur du club.

Fribourg-Gottéron

Le club fribourgeois propose aussi un cache-nez à son effigie. Tous les exemplaires ont déjà trouvé preneur et l’article a été retiré du site du HCFG. Celui-ci est fabriqué en microfibres et peut être lavé une trentaine de fois.

Le masque de Fribourg-Gottéron
Le masque de Fribourg-GottéronCrédit: service de presse de Fribourg-Gottéron. 

Le FC Sion est le seul club romand évoluant en première division à ne pas encore proposer son propre masque. Mais à voir l’engouement forcé pour cette protection, le club valaisan devrait aussi bientôt commercialiser un produit à son effigie.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
6 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

IgniaciO

06.09.2020 à 14:23

La base légale onligeant le port du masque ne précise pas quelle certification est reconnue pour qu'il soit efficace: le port d'une simple écharpe ou foulard est tout autant efficace.

Fernand Naudin

06.09.2020 à 12:50

Tout ça c'est une vaste fumisterie comment prétendre à de telles inepties c'est du vent ce virus. Ces gens sont manipulés par les ténèbres (dark side) il n'y a quasiment plus rien. Au plus fort c'était pas nécessaire maintenant c'est obligatoire c'est du pur foutage de gueule. Même l' OMS ne le recommande pas c'est un vulgaire torchon de tissu qui ne retient rien et de plus en plus de personne vont se retrouver avec des maladies y compris l'herpès, voire des enfants avec l'impétigo de telles propos de cette soi-disante spécialiste est une honte pour notre société. Comment peut-être aussi naïf devant de tels propos. Comme disait Gandhi un individu éveillé et conscient est plus dangereux pour la gouvernance en place que dix mille individus endormis et peureux. Nous sommes tellement dangereux qu'on fait tout pour nous censurer si cela vous enchante cette dictature sanitaire que le grand bien vous fasse. La connerie humaine est entrain d'exploser son plus haut niveau

Wakeup

06.09.2020 à 11:57

C’est absolument obscène. Les clubs sont aux abois et feraient n’importe quoi pour que le public revienne. Alors que l’épidémie est terminée depuis des mois que les tests sont trompeurs et que l’on entretien la terreur sans raison. Et la virologue qui veut tester tous les enfants et imposer les masques à l’école est une terroriste sanitaire. Assez c’est assez. Reveillez-vous !