07.03.2020 à 20:41

FootballLe Barça doute mais reprend la tête de la Liga

En battant chichement (1-0) la Real Sociedad samedi grâce à un pénalty transformé par Messi, Barcelone a «sauté» le Real Madrid au classement.

par
AFP
Lionel Messi vient de faire mouche à 11 mètres, inscrivant du même coup l'unique réussite de la rencontre.

Lionel Messi vient de faire mouche à 11 mètres, inscrivant du même coup l'unique réussite de la rencontre.

AFP

L'affront du Clasico est presque lavé: six jours après la défaite de Barcelone contre le Real, les Blaugrana ont difficilement battu samedi la Real Sociedad (1-0), une victoire qui les fait provisoirement repasser en tête de la Liga.

A l'aube de cette 27e journée de Liga, Quique Setién avait averti ses joueurs en conférence de presse: l'adversaire du soir fait «une saison extraordinaire», de quoi s'attendre à un match «disputé».

A ceux qui jugeraient excessive ou feinte la modestie de l'entraîneur du Barça, la qualification de la Real Sociedad pour la finale de la Coupe du Roi, mercredi, est venue rappeler que le compliment n'était pas usurpé.

Les 6es du championnat ont d'ailleurs justifié leur réputation tout au long du match, Barcelone ne devant son salut qu'à un penalty de Lionel Messi à la 81e minute.

Toujours privé de Luis Suarez et d'Ousmane Dembélé, le Barça a débuté la partie avec la triplette offensive Messi-Griezmann-Braithwaite.

Le Danois, recruté fin février comme joker médical de Dembélé, a créé le danger en premier. Sa frappe (10e), comme la tentative de Lionel Messi vingt minutes plus tard, se sont toutefois heurtées au gardien de la Sociedad Alex Remiro.

Et malgré de nouvelles banderilles plantées par la vedette blaugrana ou par Rakitic, expéditeur d'un missile détourné par Remiro à la 64e, la Real a tenu bon et même ébranlé son adversaire, grâce à un pressing efficace en première période et des contre-attaques rondement menées.

C'est donc d'une phase arrêtée que devait venir la délivrance, et la «Puce» n'a pas tremblé au point de pénalty.

Les doutes ne sont pas dissipés

A l'heure de faire les comptes, la victoire du Barça est une belle opération comptable, puisque les Catalans reprennent les commandes de la Liga avec deux points d'avance sur leur éternel rival madrilène, qui se déplace dimanche au Bétis Séville.

Reste que les Catalans n'ont pas totalement dissipé les doutes des dernières semaines - d'une part sportifs après le match nul à Naples en 8es de finale aller de la Ligue des Champions, et d'autre part humains après les propos grossiers qu'aurait tenu l'adjoint de Setién à l'encontre de ses joueurs lors du Clasico.

Les Barcelonais auront heureusement une nouvelle occasion de répéter leurs gammes avant le match retour contre Naples: samedi prochain à Majorque, l'objectif sera d'engranger des points et de la confiance.

L'Atlético Madrid fait du surplace

Plus tôt dans l'après-midi de samedi, l'Atlético Madrid a concédé un match nul 2-2 contre Séville, à quatre jours de son huitième de finale retour de Ligue des champions à Liverpool.

Rapidement menés après un but du Néerlandais Luuk de Jong, les Madrilènes ont repris le dessus grâce à Alvaro Morata (32e s.p.) puis Joao Felix (36e). Mais un deuxième penalty, accordé à Séville et converti par Lucas Ocampos, a remis les deux équipes à égalité peu avant la mi-temps (43e).

Dans leur antre du Wanda Metropolitano, les Colchoneros ne sont cependant pas parvenus à porter l'estocade au cours d'une deuxième période plus terne.

Au classement de la Liga, l'Atlético rejoint Getafe (4e) à 45 points, mais reste à deux unités des Sévillans, qui occupent la dernière marche du podium.

Le match de samedi était la dernière répétition des deux clubs avant leurs rendez-vous européens: mercredi, les Madrilènes iront défier Liverpool à Anfield et tenteront de confirmer leur victoire 1-0 du match aller.

Jeudi, les Andalous recevront quant à eux la Roma en huitièmes de finale aller de Ligue Europa.

Samedi en début d'après-midi, dans un duel de mal classés, Majorque (18e) a été prendre trois points précieux sur le terrain d'Eibar (16e), une victoire 2-1 qui lui permet de remonter à hauteur du Celta Vigo, 17e et premier club non relégable.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!