Football – Le Bayern battu pour la première fois, Leverkusen revient
Actualisé

FootballLe Bayern battu pour la première fois, Leverkusen revient

En Bundesliga, le Bayern Munich a subi sa première défaite de la saison. Il a été battu 2-1 sur sa pelouse par Francfort. Leverkusen, gagnant à Bielefeld, rejoint les Munichois en tête.

Lucas Hernandez (à g.) à la lutte avec Rafael Borré.

Lucas Hernandez (à g.) à la lutte avec Rafael Borré.

AFP

Après neuf victoires consécutives toutes compétitions confondues, le Bayern a mordu la poussière dimanche à domicile en Championnat d’Allemagne, battu 2-1 par Francfort, la première défaite du nouveau coach Julian Nagelsmann depuis sa prise de fonction cet été.

Malgré cet accident de parcours, le champion en titre reste en tête dimanche soir après cette 7e journée. Leverkusen, qui s’est imposé à Bielefeld (4-0), est revenu à égalité, mais est deuxième à la différence de buts. Derrière, Dortmund et Fribourg sont à un point.

Trapp, homme du match

Martin Hinteregger (32e) et Filip Kostic (83e) ont réussi les buts de l’exploit, après l’ouverture du score pour Munich par Leon Goretzka (29e). Mais l’homme du match côté Francfort est incontestablement le gardien Kevin Trapp, l’ancien portier du Paris SG, qui a sorti plusieurs parades spectaculaires pour maintenir son équipe dans le match pendant presque une heure, avant le but de la victoire.

Francfort, où Djibril Sow était titulaire, n’avait pas encore gagné un seul match cette saison en Bundesliga, avec cinq nuls et une défaite. Le Bayern en revanche avait gagné ses neuf derniers matches toutes compétitions confondues en marquant au total 45 buts, soit cinq de moyenne par match. Mais Trapp était en état de grâce. Sané en un contre un (31e), tête de Lewandowski dans les six mètres (56e), missiles de Gnabry (64e), puis de Sané (65e): rien n’est passé.

«Ça a été dur»

«ça a été dur, mais nous avons bien défendu, bien joué, et nous avons eu aussi un peu de chance, s’est félicité le héros du jour. Chapeau à toute l’équipe, nous avons joué contre un Bayern Munich qui est actuellement dans une super forme, on pouvait se demander combien de buts on allait encaisser, mais nous avons tiré le maximum de ce qui était possible contre un tel adversaire.» Trapp n’a cédé qu’une seule fois, à la 29e minute, lorsque Goretzka a placé des 16 mètres un ballon de contre, en conclusion d’une action qu’il avait lui-même inauguré par une interception en milieu de terrain (1-0).

Mais le Rekordmeister a gaspillé son avantage trois minutes plus tard, en encaissant son premier but de la saison sur coup de pied arrêté. Un schéma classique d’école de football: corner et reprise de la tête aux six mètres de Martin Hinteregger, qui s’est élevé plus que le défenseur central bavarois Dayot Upamecano (1-1, 32e).

Stade rempli à moitié

Après ce coup de tonnerre dans l’Allianz Arena, remplie à moitié (25 000 supporteurs autorisés), le Bayern a vainement dominé, et s’est même exposé à des contres. Sur un nouveau ballon perdu d’Upamecano, dans un très mauvais soir, Filip Kostic a placé un tir en angle sur lequel Neuer n’a rien pu faire. Il restait alors sept minutes dans le temps réglementaire, insuffisant pour le Bayern pour refaire son retard.

«Nous sommes déçus, c’est un match qu’on ne doit jamais perdre, a reconnu Thomas Müller. Nous avons eu beaucoup d’occasions et il nous a manqué le centimètre décisif. Ils (Francfort) marquent sur leur première action et, avec le peu d’occasions qu’ils ont, ils marquent deux fois.»

Dans le premier match de l’après-midi, l’Union Berlin est allée s’imposer 2-1 à Mayence avec un doublé de son attaquant nigérian Taiwo Awoniyi. Awoniyi a frappé deux fois en quatre minutes en seconde période pour donner à l’Union sa première victoire à l’extérieur de la saison et lui permettre de se hisser à la septième place du classement, au contact direct des places européennes.

Le Bayer rejoint le Bayern

Lors du dernier match de la journée, en soirée, le Bayer Leverkusen s’est imposé 4-0 sur le terrain de l’Arminia Bielefeld, qui a joué avec Edimilson Fernandes dès la 77e minute, dans le derby de Rhénanie-du-Nord-Westphalie .

Diaby a ouvert la marque pour les hommes de Gerardo Seoane à la 18e minute. Six minutes plus tard, Schick (24e) doublait la mise pour le Bayer. Le même Schick inscrivait le 3-0 et brisait les espoirs de l’équipe de Frank Kramer. Un penalty transformé par Demirbay dans les arrêts de jeu (92e) a scellé le score de la rencontre.

(AFP)

Votre opinion