14.08.2020 à 08:08

Football«Le Bayern est plus fort. Mais en face il y a Messi…»

Les Allemands, qui restent sur 18 succès consécutifs, sont favoris face à Barcelone. Mais Eddy Barea et Carlos Varela se méfient d’un trait de génie de l’Argentin.

par
Christian Maillard
Contrairement à 2015, Manuel Neuer et les Allemands peuvent éliminer Barcelone, mais il y a toujours ce diable de Lionel Messi…

Contrairement à 2015, Manuel Neuer et les Allemands peuvent éliminer Barcelone, mais il y a toujours ce diable de Lionel Messi…

KEYSTONE

Faut-il y voir un brin d’arrogance ou accepter l’évidence? En Allemagne, on ne voit pas comment le Bayern de l’intenable Robert Lewandowski (57 buts cette saison!) pourrait se casser les dents face à ce Barcelone-là. Autrement dit, les Munichois, qui restent sur dix-huit succès consécutifs toutes compétitions confondues, ont tout cette saison d’un rouleau compresseur.

Ce n’est pas le cas des Catalans, battus en Liga par le Real et dont le jeu manque singulièrement de folie avec Quique Setién devant le banc. C’est aussi l’avis de nombreux observateurs dans le milieu avant ce quart explosif qui opposera, ce vendredi soir, les deux plus gros palmarès encore en lice en Ligue des champions. Une véritable finale avant la lettre que nous décortiquent les deux anciens joueurs Eddy Barea et Carlos Varela.

Même si le Barça est moyen, il y a Messi. Il suffit d’une de ses fulgurances et le match est plié»

Eddy Barea, ancien défenseur, consultant


Le premier nommé, d’origine espagnole, a le cœur qui penche forcément du côté des Catalans. Même s’il est plutôt fan du Real Madrid, il veut se convaincre que «sur un seul match», «sur un terrain neutre», «sans public», «tout peut arriver». Si l’ex-défenseur de Servette, de Lugano et de NE Xamax reconnaît que le Bayern, «cette grosse machine collectivement si bien huilée», sera très difficile à battre, en face les Blaugrana possèdent Lionel Messi. «Même si le Barça est moyen, il y a Messi, sourit Eddy. Il suffit d’une de ses fulgurances et le match est plié. À mon avis, même si le Bayern est favori, le mental, sous cette chaleur, risque bien aussi, comme les individualités, de faire la différence.»


Le second cité, également d’origine ibérique, est lui un grand fan de la… Bundesliga. «Je le dis depuis les huitièmes de finale que les Bavarois sont les grands favoris pour remporter cette Ligue des champions, clame Carlos Varela. Ils sont dans une dynamique beaucoup plus forte que le Barça. Depuis la reprise, ils n’ont pas perdu un match, en laissant, comme Manchester City, une très grosse impression. Maintenant, comme les Allemands ont fini le championnat avant tout le monde, j’ignore si ce sera un avantage ou pas, s’ils n’auront pas perdu le rythme.» Ou alors cela a permis aux Neuer, Goretzka, Müller, Coman et Lewandowski de bien recharger leurs batteries. «Moi, insiste l’ancien attaquant de Servette, Bâle, Young Boys et NE Xamax, je ne vois pas Barcelone battre ce Bayern, à moins que Messi…»

Avec Lionel Messi, ses adversaires peuvent vite avoir le masque…

Avec Lionel Messi, ses adversaires peuvent vite avoir le masque…

KEYSTONE

Comme son ancien coéquipier aux Charmilles, comme tout le monde, l’Argentin est, selon lui, le seul qui peut contrarier le «Rekordmeister». «Il court beaucoup moins qu’avant, pour ne pas dire très peu, mais il suffit d’une étincelle, d’un exploit incroyable pour qu’il marque.» Même si, sur un match, Barcelone peut faire jouer son expérience, Carlos Varela est convaincu que cela sera insuffisant. «Face à une, voire deux individualités, qui ne dégagent pas forcément la sérénité, où la jouerie n’est plus celle que l’on connaissait, le collectif puissant et super bien rodé du Bayern va lui permettre de dominer et de prendre le dessus.»

Le collectif puissant et super bien rodé du Bayern va lui permettre de dominer et de prendre le dessus»

Carlos Varela, ancien attaquant, fan du foot allemand

Le Barça aura-t-il autant le ballon que d’habitude? Carlos Varela pense au contraire que les Bavarois, qui restent sur un doublé dans leur pays, qui ont atomisé Chelsea en huitièmes de finale (3-0 à Stamford Bridge et 4-1 à l’Allianz de Munich), vont éliminer les Catalans. Avec un 58e but de Robert Lewandowski. Comme une évidence…

Robert Lewandowski (au centre) est prêt à inscrire son 58e but ce vendredi soir…

Robert Lewandowski (au centre) est prêt à inscrire son 58e but ce vendredi soir…

KEYSTONE

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Anti Messi

15.08.2020 à 05:29

Face à qui ?? L usurpateur .. Messi doit dégager et vite.. il est devenu indésirable à Barcelone. La star diva va devoir faire des bagages et filer prendre des coups en Italie. Me réjoui déjà de le voir à son vrai niveau, sas sa clique de potes engagés pour lui faire plaisir.. demander à Griezmann ce qu il pense de l argentin ?? Il n est pas capable d aller ailleurs qu au Barça, prendre des risques n est pas dans son vocabulaire.. il est de plus en plus ridicule ..

ju

14.08.2020 à 11:51

En 2015 le Bayern avait été éliminé !