Football - Le Bayern officiellement titré pour la neuvième fois de suite

Actualisé

FootballLe Bayern officiellement titré pour la neuvième fois de suite

Grâce à la défaite de leur dernier concurrent, Leipzig, contre Dortmund (2-3), les Bavarois sont assurés d’être sacrés champions d’Allemagne en fin de saison. Encore.

par
AFP/Sport-Center
Les Bavarois fêtent leur neuvième titre de champion d’affilée.

Les Bavarois fêtent leur neuvième titre de champion d’affilée.

AFP

La Bundesliga est un championnat qui se joue à 18 équipes et à la fin, c’est le Bayern Munich qui gagne. Le géant bavarois, de loin le club allemand le plus primé (30 titres de champion), ajoute un 31e bouclier dans son escarcelle.

Le Bayern a scellé son neuvième titre de champion d'Allemagne consécutif avec un brutal 6-0 contre Mönchengladbach, qui lui permet de compter dix points d'avance sur Leipzig à deux journées de la fin. En début d'après-midi, la défaite du RB à Dortmund (3-2) avait déjà mathématiquement offert le titre aux Bavarois. Mais les hommes de l'entraîneur Hansi Flick ne se sont pas déconcentrés pour autant, et ont fait voler en éclat les «Poulains» du Borussia (4-0 à la pause).

Robert Lewandowski a marqué trois fois (2e, 34e et 66e sur penalty), pour s'approcher désormais à une longueur d'un record que l'Allemagne croyait éternel: les 40 buts réussis en 1971-72 par le légendaire Gerd Müller. Il a fallu une intervention décisive du défenseur international Matthias Ginter pour empêcher le Polonais de réussir un quadruplé à la 89e minute.

Il reste deux rencontres au Polonais pour scorer au moins une fois et égaler - ou dépasser - le «Bombardier de la Nation», considéré par les Allemands comme le plus grand attaquant de leur histoire. Thomas Müller (2-0, 23e), Kingsley Coman (4-0, 44e) et Leroy Sané (6-0, 86e) ont marqué les deux autres buts. Aligné dans les cages de Mönchengladbach, Yann Sommer a vécu un match compliqué. Tout comme ses compatriotes Denis Zakaria et Nico Elvedi, qui ont tous deux disputé l’intégralité de la rencontre. Lui aussi titulaire au coup d’envoi, Breel Embolo a été remplacé à la 84e minute. Déjà largué dans la course à l’Europe, Gladbach n’a plus rien à jouer en cette fin de saison.

Hitz sort blessé

Un peu plus tôt, le RB Leipzig a vu ses derniers espoirs de titre s’envoler en étant battu dans les dernières minutes à Dortmund. Le BVB, dernière équipe championne avant le Bayern, en 2012, ne se vantera sans doute pas d'avoir offert un nouveau titre à son rival historique. Mais cette victoire était cruciale pour le Borussia, qui peut continuer à espérer finir in extremis dans le top 4, qualificatif pour la prochaine Ligue des champions. Avec ces 3 points, les Marsupiaux se retrouvent provisoirement quatrièmes.

En l'absence du buteur Erling Haaland, blessé, Jadon Sancho a réussi un doublé (51e, 87e), après l'ouverture du score par son capitaine Marco Reus (7e). Pour Leipzig, qui a répondu par Lukas Klostermann (63e) et Dani Olmo (77e), cette défaite n'est pas dramatique, puisque le RB reste deuxième avec quatre points d'avance sur Wolfsburg.

La rencontre a été marquée par la sortie sur blessure de Marwin Hitz. Le gardien saint-gallois a été touché au genou suite à un choc avec son compatriote Manuel Akanji. Il a été remplacé par Roman Bürki, qui n’était plus apparu sous le maillot du BVB depuis le 22 janvier.

Dans les autres rencontres de l’après-midi, Wolfsburg s’est nettement imposé devant l’Union Berlin d’Urs Fischer (3-0) grâce à un triplé de Brekalo. Titulaire, le latéral genevois Mbabu a été remplacé à la 70e. Admir Mehmedi, lui, est resté sur le banc tandis que Renato Steffen est toujours blessé. Le Werder Brême, à la lutte pour le maintien, et le Bayer Leverkuen, en quête d’une qualification européenne, se sont neutralisés (0-0). Enfin, Hoffenheim s’est imposé logiquement contre la lanterne rouge, Schalke 04 (4-2).

Ton opinion