Publié

InternetLe bénéfice de Microsoft est stable

Le groupe informatique américain a publié un bénéfice net de 6,6 milliards de dollars pour le 2e trimestre de son exercice décalé, légèrement supérieur aux attentes.

C’est le secteur des jeux et téléphones qui a connu la plus forte progression des ventes de Microsoft.

C’est le secteur des jeux et téléphones qui a connu la plus forte progression des ventes de Microsoft.

Reuters

Rapporté au nombre d’actions, le bénéfice revient en effet à 78 cents, alors que les analystes tablaient sur 76 cents. Le chiffre d’affaires, en hausse de 5% à 20,89 milliards de dollars, grâce notamment à la saison des fêtes, "la plus solide de l’histoire de Microsoft", est légèrement inférieur aux attentes (20,93 milliards).

"Nous avons constaté une forte demande pour nos produits et logiciels professionnels malgré la faiblesse du marché des ordinateurs et la persistance d’incertitudes économiques dans des régions clés du monde", a noté le directeur financier Peter Klein, cité dans un communiqué.

"Nous avons dégagé des résultats record en continuant à surveiller nos coûts de production tout en investissant dans la croissance future", a-t-il ajouté. Les logiciels professionnels, plus grosse activité du groupe, n’ont progressé que de 2,8% sur un an, à 6,28 milliards de dollars.

Bond des produits liés aux serveurs

Autre activité en relation avec les professionnels, les produits liés aux serveurs ont en revanche fait un bond de 11,3% à 4,77 milliards. Une activité plus proche du marché grand public, les logiciels Windows qui font tourner l’immense majorité des ordinateurs dans le monde, ont subi le recul du marché des ordinateurs, voyant leur chiffre d’affaires baisser de 6,3% à 4,74 milliards.

C’est le secteur des jeux et téléphones qui a connu la plus forte progression de ses ventes, avec un bond de 14,6% à 4,24 milliards, bénéficiant de l’engouement pour le système de jeu sans manette Kinect de la console XBox 360. L’action prenait 2,17% à 28,73 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!