18.11.2014 à 08:47

Le bénéfice net annuel d'easyJet décolle

Transport aérien

La compagnie aérienne à bas coûts easyJet enregistre une augmentation de 13% de son bénéfice net pendant son exercice comptable 2013-2014.

ARCHIVES, Keystone

Le bénéfice d'easyJet a réalisé une forte progression grâce à une hausse du revenu par passager et à des économies d'échelle réalisées grâce à l'utilisation intensive de l'Airbus A320.

Entre le 1er octobre 2013 et le 30 septembre 2014, la compagnie britannique a annoncé mardi un bénéfice net de 450 millions de livres (677 millions de francs). Son bénéfice opérationnel est en hausse de près de 22%, à 581 millions de livres et le chiffre d'affaires a grimpé de 6%, à 4,527 milliards de livres.

Comme prévu, la compagnie a accordé pour l'exercice écoulé un dividende à ses actionnaires équivalent à 40% de son bénéfice après impôt (contre un tiers auparavant). Ce dividende s'est élevé à 45,4 pence ( 35% sur un an).

EasyJet a expliqué dans un communiqué avoir augmenté de 1,2% son revenu par siège, grâce à «des initiatives dans les domaines du numérique et de la gestion». Son coût par siège a diminué dans la même proportion, grâce à diverses mesures d'économie.

Commandes d'avions

Le groupe a expliqué aussi avoir pu maîtriser ses coûts «grâce aux économies d'échelle réalisées via la proportion croissante d'A320 dans la flotte». Au 30 septembre, sa flotte, exclusivement composée d'Airbus, était constituée à plus des deux-tiers d'A319 et à un tiers d'A320.

La totalité des nouveaux appareils dont elle attend livraison sont de la famille A320. La compagnie a passé en juin 2013 une commande géante portant sur 135 moyen-courriers A320, dont 100 A320neo, des appareils dotés de nouveaux moteurs plus performants. Elle a annoncé en outre, le 18 septembre dernier, la conversion en commandes fermes d'options posées sur 27 Airbus A320.

Hausse du coût par siège prévue

Pour l'exercice en cours 2014-2015, easyJet a prévenu que son coût par siège (hors effet de change et fluctuation des prix du pétrole) allait augmenter d'environ 2%. Ce en raison de dépenses de personnel liées à l'ouverture de nouvelles bases, à des charges d'aéroport en hausse en Allemagne et en Italie et à une hausse des coûts de navigation.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!